.
-

Brottier (Gabriel). - Érudit né en 1723 à Tannay dans le Nivernais, mort à Paris en 1789, entra chez les jésuites et fut, jusqu'à la suppression de l'ordre, bibliothécaire du collège Louis-le-Grand. On a de lui, outre des ouvrages de théologie et d'érudition, une édition fort estimée de Tacite, Paris, 1771, 4 vol. in-4, et 1776, 7 vol. in-12, avec des commentaires et des suppléments dans lesquels il a tâché de combler les lacunes qui restent dans l'ouvrage de l'historien latin. On lui doit aussi une édition de Pline le naturaliste, 1779, 6 vol. in-12, et du Plutarque d'Amyot, 22 vol. in-8, 1783, etc.

Son neveu, l'abbé Brottier, publia ses oeuvres posthumes, traduisit Aristophane pour le Théâtre des Grecs, de Brumoy, 1785, et rédigea le Journal de France en 1791. Impliqué avec Lavilleurney, en 1797, dans une conspiration contre le Directoire il fut déporté à Sinnamari, où il mourut en 1798. 

.


Dictionnaire biographique
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2006. - Reproduction interdite.