.
-

Les Soeurs Brontë, femmes de lettres, connues d'abord, sous les pseudonymes de Currer, Acton et Ellis Bell, par la publication d'un volume de poésies collectives (1846), où se révélait un talent original et une vive intelligence de la nature. 

La plus célèbre des trois soeurs, Charlotte Brontë, naquit en 1816 à Thornton (Yorkshire), où leur père, le rév. Patrick Brontë, était pasteur (auteur de Cottage Poems [1811], de the Rural Minstrel [1814], et d'autres poésies champêtres). En 1854, elle épousa le rév. Arthur Bell Nichols, et mourut l'année suivante (1855) à Haworth. Sa réputation date de la publication de Jane Eyre : an Autobiography (1848), sous le nom de Currer Bell. On y trouve, avec le charme d'un style chaud et pittoresque, une connaissance profonde et sympathique de la vie, une peinture réelle et émue des caractères et des passions, un intérêt soutenu et de plus en plus poignant. Ces qualités distinguent, à des degrés divers, les autres livres de Currer Bell, Shirley (1849); Villette (1853); et the Professor, ouvrage qui ne fut publié qu'après sa mort, quoiqu'il fût le premier des romans qu'elle écrivit. Mais, à l'époque, aucun éditeur n'en avait voulu. Sans valoir Jane Eyre, il s'en fallait cependant qu'il méritât un tel dédain. 
-

Charlotte Bronte
Charlotte Brontë.

Anne Brontë, née en 1822, morte en 1848, est l'auteur de deux romans remarquables : Agnes Grey et the Tenant of Wildfield Hall

Enfin, on doit à Emily Brontë, née en 1819, morte en 1849, Wuthering Heights (Les Hauts de Hurlevent) oeuvre de fantaisie exubérante, qui fait contraste avec le sentiment réaliste si marqué chez les deux autres soeurs. (B.-H. G.).

.


Dictionnaire biographique
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2004. - Reproduction interdite.