.
-

Brongniart (Alexandre), minéralogiste, fils de l'achitecte à l'origine de plusieurs édifices parisiens dont la Bourse, né en 1770 à Paris, mort en 1847, devint ingénieur des mines en 1194 professeur d'histoire naturelle à l'École centrale des Quatre-Nations en 1796, remplaça Haüy comme professeur de minéralogie au Muséum fut nommé en 1800 directeur de la manufacture de porcelaine de Sèvres, et entra en 1815 à l'Institut.

Alexandre Brongniart avait débuté par un Mémoire sur l'art de l'émailleur, qui attira l'attention de Berthollet; il donna en 1807 un Traité élémentaire de minéralogie, rédigea en 1812, de concert avec Cuvier, la Géographie minéralogique des environs de Paris (refondue en 1822), fit paraître en 1832 l'Histoire naturelle des crustacés fossiles (avec Desmarets), et en 1844 un Traité des arts céramiques ou des Poteries, 2 col. in-8, avec atlas, œuvre capitale, qui résume les recherches de toute sa vie. 

Brongniart avait aussi cultivé avec succès la zoologie : on lui doit la division des reptiles en quatre ordres (sauriens, batraciens, chéloniens, ophidiens). Comme directeur de la manufacture de Sèvres, il renouvela et perfectionna l'industrie de la peinture sur verre, que l'on croyait perdue, et créa le Musée céramique (dont il a publié la Description avec M. Riocreux).

Brongniart (Adolphe-Théodore), naturaliste  né à Paris en 1801, m. en 1872; était fils du précédent; fut professeur de botanique et de physique végétales au Muséum, membre de l'Académie des sciences (1831), inspecteur général de l'enseignement supérieur (1852). On lui doit une Histoire des végétaux fossiles (1828 et années suivantes), qui a constitué la paléontologie des végétaux, comme Cuvier a constitué celle des animaux. Il est un des fondateurs des Annales des sciences naturelles.
.


Dictionnaire biographique
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2004. - Reproduction interdite.