.
-

Boron

Robert de Boron est un poète du Moyen âge, originaire du village de ce nom (Territoire de Belfort), qui vivait au commencement du XIIIe siècle. On ne connaît aucun détail de sa biographie; on sait seulement que c'était un chevalier au service de Gautier, frère cadet du comte Richard de Montbéliard. Robert de Boron a composé trois poèmes où sa développe la légende du Saint Graal.

Dans le premier, Joseph d'Arimathie, il raconte la première consécration du mystérieux Graal et annonce qu'il sera plus tard porté en Occident et trouvé par un chevalier de la famille de Joseph d'Arimathie. Dans le second, Merlin, la scène est transportée dans la Grande-Bretagne; le célèbre enchanteur nous est présenté comme un enfant du diable, engendré par lui pour combattre le Christ, mais trompant l'attente de son père et servant la bonne cause par sa connaissance du passé et de l'avenir. Ce second poème sert de transition entre Joseph d'Arimathie et Perceval; dans ce dernier l'auteur raconte comment ce chevalier trouva le Graal perdu depuis longtemps et mit fin ainsi aux « merveilles de Bretagne ». 

A travers mille incidents divers, il y a donc une unité intime dans ces trois oeuvres de Robert de Boron, et cette unité est constituée par la légende même du Graal. Malheureusement le premier poème seul nous est parvenu sous sa forme originale (publié par Francisque Michel sous le titre de Roman du Saint-Graal, Bordeaux, 1841); les deux autres ont été de bonne heure mis en prose et ne nous sont arrivés que sous une forme très altérée.

On possède outre le Merlin en prose, dérivé du Merlin en vers, un autre roman qui en est la suite et dont l'auteur se donne pour être également Robert de Boron; mais la critique moderne a montré que l'on avait affaire à une véritable supercherie littéraire, et que cette suite ne pouvait être d'aucune façon l'oeuvre, même indirecte, du véritable Robert de Boron. Une supercherie d'un autre genre a donné naissance au prétendu Elie de Boron. (A. Thomas).

Elie de Boron, auteur prétendu de l'ancien roman français en prose de Giron le Courtois et même, d'après certains manuscrits, de Tristan. Il est probable que les prologues et les épilogues où on lit le nom d'Elie de Boron, avec des détails de fantaisie sur ses titres et qualités, sont des supercheries littéraires : un certain Elie, d'ailleurs inconnu, paraît avoir composé un roman intitulé le Conte du Brait (cri) Merlin, aujourd'hui perdu. Comme le nom de Robert de Boron, auteur d'un poème de Merlin, était célèbre, on a imaginé plus tard que cet Elie était son parent, qu'il s'appelait Elie de Boron, et on lui a attribué, pour leur donner plus de vogue, les romans de Giron le Courtois et de Tristan, dont les véritables auteurs sont inconnus.


En librairie - Robert de Boron (prés. Jean-Luc Leguay), Perceval le Gallois, Albin Michel Jeunesse, 2000. 

Philippe Walter, Daniel Poiron (prés.) Le Livre du Graal, Gallimard (La Pléiade), 2001. 2 vol. : I - Merlin, les premiers faits du roi Arthur, II - Lancelot. - Jean Markale, Le cycle du Graal (coffret, 4 vol.), La naissance du roi Arthur, les chevaliers de la Table Ronde, Lancelot du lac, la Fée Morgane), J'ai lu, 2000.

.


Dictionnaire biographique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2004. - Reproduction interdite.