.
-

Bergier (Nicolas). - Archéologue né à Reims en 1567, mort en 1623, a publié, en 1622, une Histoire des grands chemins de l'empire romain, ouvrage estimé qui se joint à la Carte itinéraire de Peutinger, et dont l'édition la plus complète a paru à Bruxelles, 1736.
Bergier (Nicolas Silvain). - Théologien, né en 1718 à Darney en Lorraine, mort à Paris en 1790, professa la théologie à Besançon, puis devint principal du collège de cette ville, et enfin chanoine de Notre-Dame de Paris. Il fut un des adversaires les plus redoutables des philosophes du XVIIIe siècle, et écrivit contre eux de nombreux ouvrages, entre autres le Déisme réfuté par lui-même, 1768 (contre J. J. Rousseau); Certitude des preuves du Christianisme (contre l'Examen des apologistes de la religion chrétienne, attribué à Burigny), 1708; Apologie de la religion chrétienne (contre le Christianisme dévoilé, de d'Holbach), 1769; Réfutation du Système de la nature (de d'Holbach), ou Examen du matérialisme, 1771; Traité historique et dogmatique de la vraie religion, 1780. On a aussi, de lui un Dictionnaire théologique, faisant partie de l'Encyclopédie méthodique, et plusieurs fois réimprimé, notamment en 1854 par les frères Gaume; en 7 vol. in-8, avec additions du cardinal Gousset, et en 1858, avec des augmentations par Mgr Doney. Bergier était associé de l'Académie des inscriptions.
.


Dictionnaire biographique
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2006. - Reproduction interdite.