.
-

Beowulf

Beowulf est la forme anglo-saxonne du vieux norrain Boejolf ou par contraction Bjolf. C'était un roi des Geates (Jutlandais), au VIe siècle. Il était neveu du roi Hygelac, le Huiglaucus ou Chochilaicus, roi des Gètes ou des Danois, des sources franques. Dans une expédition que celui-ci fit, vers 515, chez les Attoares, tribu frisonne des rives du Rhin et de l'Yssel et où il périt vaincu par Théodebert, fils de Théodoric Ier, roi d'Austrasie, il se distingua en abattant Daeghrefn, le champion des Hugs ou Cauches. Mais il ne dut lui-même son salut qu'à son habileté de nageur, dont il avait déjà donné des preuves en traversant un bras de mer. Rentré dans son pays il fut régent pendant la minorité de son cousin Heardred, à qui il succéda. Ami du roi des Danois Hrodgar (Hroar), qu'il avait secouru dans sa jeunesse, il fut en butte aux hostilités des Suédois, des Frisons et des Mérovingiens

On ne le connaît que par le Boeowulf beorh, poème anglo-saxon du VIIe ou du VIIIe siècle, qui à la vérité lui attribue des exploits légendaires, mais qui est en plusieurs points confirmé par les auteurs francs, l'Ynglinga saga et Saxo Grammaticus; on le regarde donc généralement comme un personnage historique, et son poème comme une précieuse source de notions sur les pays scandinaves au commencement du Moyen âge. (B-s.).
-

Beowulf.
Page d'un manuscrit du poème de Beowulf daté de l'an 1000.

Littérature.
Boeowulf beorh est un poème héroïque anglo-saxon, le plus ancien qui nous soit parvenu. La rédaction qu'on en possède a été composée sur le continent, probablement au VIIe siècle. Il contient 6359 vers, dont le rythme dépend de l'accentuation et de l'allitération. Il chante les conquêtes des anglo-saxons, le mépris de la mort, la fidélité au chef, l'amitié entre compagnons d'armes, la grandeur sauvage de la mer, et les exploits du héros Beowulf. 

D'accent lyrique et d'inspiration toute païenne, il faisait sans doute partie d'un cycle dont le reste s'est perdu. On n'en connaît pas l'auteur. 

Kemble en a donné une édition en 1833. Après Kemble, Thorne et Wackerbarth ont publié des traductions de ce poème en anglais moderne. (GE).

.


Dictionnaire biographique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2014. - Reproduction interdite.