.
-

Bentivoglio. - Illustre famille de Bologne (Italie), qui occupa le pouvoir souverain dans cette ville au XVe siècle, prétendait descendre d'un fils naturel de l'empereur Frédéric II. Les Bentivoglio disputèrent longtemps dans Bologne le pouvoir aux papes; ils finirent par être dépouillés en 1512. Expulsés de Bologne, ils se réfugièrent à Mantoue et à Ferrare. Plusieurs de leurs descendants se sont distingués dans les lettres et la diplomatie. Les plus connus sont :
Hercule Bentivoglio, né vers 1506 à Bologne, mort en 1573, fils d'Annibal Bentivoglio, qui régna le dernier sur Bologne. Il vécut à la cour de Ferrare et fut plusieurs fois employé dans des négociations délicates; mais il est surtout estimé comme poète. On a de lui des comédies, des sonnets, des églogues et des satires; dans ce dernier genre il se plaça près de l'Arioste. Ses oeuvres ont été publiées à Venise, 1633, et à Paris, 1719.

Gui Bentivoglio, cardinal, historien et politique habile, né à Ferrare en 1579, mort en 1644. Il jouit de la faveur des papes Clément VIII, Paul V et Urbain VIII; fut envoyé comme nonce en Flandre (1607) et en France (1617) et plut tellement à Louis XIII que ce prince le choisit pour défendre les intérêts de la France à Rome. Il mourut au moment où il allait être nommé pape. On a de lui une Histoire de la guerre de Flandre, en italien, Cologne, 1632-1639, traduite Par l'abbé Loiseau, 1769; un Recueil de lettres, Cologne, 1631, traduit par Biagioli, Paris, 1807; des Mémoires sur sa vie, publiés en 1648, et traduits en français par Vayrac, 1713. Ses oeuvres ont été réunies à Milan, 1806-1807, en  5 vol. in-8.

.


Dictionnaire biographique
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2006. - Reproduction interdite.