.
-

Le pape Benoît XII

Benoît XII (Jacques de Novellès) a été le 202e, pape, troisième pape d'Avignon, né à Saverdun, élu pape le 30 décembre 1334, mort le 25 avril 1342. Son père était boulanger, ce qui lui fit donner le surnom de Fournier. Il fut d'abord religieux à l'abbaye de Boulbonne (ordre de Cîteaux), puis étudiant et bachelier de l'université de Paris. Devenu abbé de Fontfroide, il compléta ses études et obtint le grade de docteur. Il fut nommé à l'évêché de Pamiers en 1317, ensuite à celui de Mirepoix; cardinal en 1326. 

Peu de temps après son élection, il avait promis à une députation romaine de rétablir à Rome le siège de la papauté; mais cédant à la pression des cardinaux français, il resta à Avignon et y commença la construction du palais des papes. De même, malgré des velléités contraires, il resta inféodé à la politique du roi de France et se refusa à la réconciliation sollicitée par Louis de Bavière. Il provoqua ainsi la décision prise à Rense (1338) par les princes électeurs déclarant que le roi ne tient sa dignité que de leur libre choix, et deux proclamations publiées à la diète de Francfort par Louis de Bavière signifiant que, à l'avenir, le prince élu sera réputé roi, sans qu'il ait besoin de la confirmation du Saint-Siège; que les sentences prononcées par les papes contre les empereurs sont nulles; que l'interdit infligé à l'Allemagne ne lie pas les consciences. Philippe de Valois prétextant une nouvelle croisade, Benoît lui permit de lever sur le clergé des deniers qui furent employés à la guerre contre les Anglais; il se soumit aussi, après un commencement de résistance, à l'extension du droit du régale résultant de l'ordonnance Philippine.

En revanche, il fit preuve de rigueur à l'égard des hérétiques et il institua contre eux des tribunaux inquisitoriaux. Il entretenait pour le redressement des abus et le rétablissement de la discipline des projets qu'il ne réalisa pas. Benoît XII, auquel on a reproché une parcimonie excessive, a pourtant dépensé des sommes énormes à de grandes fondations artistiques.

Il a créé sur le rocher de Notre-Dame-des-Doms un palais grandiose; il a fait appel aux plus grands peintres de l'Italie, notamment à Simone Martini qui peignit, au Palais des Papes, l'Histoire des martyrs. Il encouragea les littérateurs. Il ne méprisait pas non plus, les plaisirs de la table, et c'est, dit-on, pour lui que fut créée l'expression Bibere papaliter. A la fois austère et raffiné, avare et magnifique, Benoît XII est une des plus intéressantes figures parmi les papes avignonnais. (E.-H. V. et R. S.).

.


Dictionnaire biographique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2006. - Reproduction interdite.