.
-

Beattie (James). - Écrivain écossais, docteur en théologie, né en 1735 à Laurencekirk (Kincardine), mort en 1803, était fils d'un fermier. D'abord maître
d'école, il devint en 1760 professeur de philosophie au collège Maréchal à Aberdeen. Cultivant à la fois la poésie et le philosophie, il publia le Jugement de Pâris (1165), le Ménestrel (1774-1777), l'Ermite, ainsi que plusieurs autres poésies qui eurent beaucoup de succès, et composa des essais estimés sur la Poésie et la Musique (1762), sur le Rire et les ouvrages de plaisanterie (1764), sur la Nature et l'immutabilité de la Vérité (1770 et 1776); dans ce dernier ouvrage, le plus connu de tous, il combat, comme l'avait déjà fait son compatriote Reid, les sophismes de Berkeley et de Hume. On lui doit encore des essais sur les Songes, sur le Langage, sur l'Utilité des études classiques, et des Éléments de morale (1790-1793), traduits par C. Mallet, 1840. W. Forbes a donné à Londres, en 1806, une notice sur sa vie et ses écrits.
.


Dictionnaire biographique
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2006. - Reproduction interdite.