.
-

Barrow (Isaac), savant né à Londres en 1630 mort en 1677, était philologue, mathématicien et théologien. Il obtint en 1660 une chaire de grec à Cambridge; en 1662, il fut chargé d'une chaire de mathématiques et compta Newton au nombre de ses élèves; il fut reçu en 1662 à la Société royale. En 1669, il résigna sa chaire de mathématiques en faveur de Newton. Depuis, il se livra tout entier à la théologie et devint chapelain de Charles II. Il fut nommé, en 1675, chancelier de l'Université de Cambridge. Barrow a traduit et éclairci les traités des géomètres grecs, a fait lui-même un assez grand nombre de découvertes en géométrie et a mis sur la voie de la découverte du calcul différentiel.

Ses ouvrages mathématiques sont : des Leçons d'Optique et de Géométrie, Londres, 1674, en latin, où il expose les découvertes qui lui sont propres; une traduction latine d'Archimède, d'Apollonius, Londres, 1675; une Exposition des éléments d'Euclide (V. Euclide), 1659 et 1698. On a aussi de lui des œuvres théologiques, morale et poétiques, que Tillotson a recueillies, à Londres en 1682, en 3 vol. in-fol., et qui ont été réimprimées en 1859, en 9 vol. in-8°.

Barrow (Sir John), voyageur et administrateur anglais, 1764-1849, accompagna lord Macartney en Chine et au Cap, fut après son retour secrétaire général de l'Amirauté, seconda les expéditions scientifiques de Ross et de Franklin, et devint président de la Société géographique de Londres. On a de lui : Voyages dans le Sud de l'Afrique et à la Cochinchine, la Vie d'Anson, celle de Drake, etc.
.


Dictionnaire biographique
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2004. - Reproduction interdite.