.
-

Barlaam. - Savant moine de l'ordre de St-Basile, né dans la Calabre ultérieure vers l'an 1300, mort vers 1348. Étant allé en Grèce pour y étudier la langue de ce pays, alors entièrement inconnue en Italie, il y embrassa le schisme grec et jouit d'une grande faveur auprès de l'empereur Andronic le Jeune, qui l'envoya vers 1339 en Occident pour demander des secours contre les Turcs et les Bulgares et pour travailler à la réunion des deux églises. Il s'attira dans la suite une disgrâce pour avoir contredit les moines du mont Athos, qui soutenaient que la lumière du mont Thabor était la gloire incréée de Dieu, et il se vit forcé de quitter Constantinople. II revint alors en Italie et rentra dans le sein de l'Église catholique. Clément VI le nomma évêque de Gerace. Barlaam a laissé un grand nombre d'écrits, parmi lesquels on distingue : Contra primatum Papae, en grec, Hanovre, 1608; six livres d'Arithmétique algébrique, Paris, 1606; deux livres d'une Éthique selon les Stoïciens, dans la Bibliothèque des Pères. Il est des premiers qui aient fait renaître en Italie l'étude de la langue et de la philosophie grecques.
.


Dictionnaire biographique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2006. - Reproduction interdite.