.
-

Les baladins

Baladin (du bas latin ballare, ou du grec ballizein, danser), signifie, d'après l'étymologie, celui qui danse. Au Moyen âge, pour distraire les seigneurs dans leurs châteaux, les Trouvères amenaient des baladins, qui faisaient partie de la confrérie des Ménétriers. Le baladin fut ensuite un danseur de théâtre, un acteur de ballet. Au XVIIe siècle, il s'était transformé en bouffon de comédie, analogue au gracioso du théâtre espagnol : ainsi, le personnage de Polichinelle dans le Malade imaginaire était un baladin. Au XVIIIe s., l'Opéra-Comique mit le baladin à la mode sur les théâtres de la Foire, et en personnage devint le niais, le grotesque des scènes secondaires. Par la suite, on a donné le nom de baladins à tous les acteurs de tréteaux, bateleurs et saltimbanques qui débilent des facéties et exécutent des danses grotesques ou des tours d'adresse. (B.).
.


Dictionnaire biographique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2013. - Reproduction interdite.