.
-

Princes de Bade. - Les plus célèbres sont : 
Louis -Guillaume, margrave de Bade-Baden, connu sous le nom de Prince de Bade. Général de l'Empire, né en 1655, mort en 1707. Il servit d'abord sous Montécuculli, contre la France; puis il fit la guerre aux Turcs, 1683, aida Sobieski à leur faire lever le siège de Vienne, et, après leur avoir fait éprouver plusieurs échecs, gagna sur eux la victoire décisive de Salankemen, en 1691. Il fut moins heureux contre la France : après avoir pris Landau, il fut battu par Villars à Friedlingen et à Hochkstaedt (1703). Il a laissé des Mémoires sur la guerre contre les Turcs et sur la guerre de la succession d'Espagne (1702).
 Charles-Guillaume, margrave de Bade-Dourlach, né en 1679, mort en 1746. Il servit d'abord sous le prince de Bade, son parent, se retira dans ses États après la paix de Rastadt, jeta les fondements de la ville de Carlsruhe (1716), et créa à cette occasion l'ordre de la Fidélité.

Charles-Frédéric, margrave, puis grand-duc de Bade-Dourlach né en 1728, hérita en 1746, des États de Charles-Guillaume, son grand-père, y joignit les domaines de Baden-Baden, qui lui échurent par succession en 1771, et fut élevé en 1803 au rang d'électeur de l'Empire. Mêlé aux événements de la Révolution française, il perdit ses possessions sur la rive gauche du Rhin; mais il en fut amplement dédommagé pat Napoléon, qui agrandit ses États, et qui, en 1806, lui donna le titre de grand-duc et accorda à son petit-fils, le prince Charles-Louis-Frédéric, la main de sa fille adoptive, Stéphanie, fille de Claude Beauharnais. Il mourut en 1811, après un long règne. Il eut pour successeurs : 

Charles-Louis-Frédéric, son petit-fils, qui donna une Constitution à ses États, et qui mourut en 1818, sans enfants mâles; 

Louis-Guillaume-Auguste, son deuxième fils, et oncle de Charles-Louis-Frédéric, qui monta sur le trône en 1818 et mourut en 1830 sans enfants; 

Léopold de Hochberg, un autre de ses enfants, mais né d'un mariage de la main gauche; il devint duc en 1830, et mourut en 1852; 

Frédéric, deuxième fils du précédent, appelé en 1852 au trône ducal au lieu de son frère Louis, à cause de l'état mental de celui-ci.

.


Dictionnaire biographique
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2006. - Reproduction interdite.