.
-

Bacchylide

Bacchylide, Bacchylides, est un poète grec de la première partie du Ve siècle av. J.-C., neveu de Simonide, avec qui il habita un certain temps la Sicile, à la cour du roi Hiéron de Syracuse; plus tard il se retira dans le Péloponnèse. II s'exerça dans différents genres, mais cultiva surtout la poésie lyrique, où il suivait les traces de son oncle. 

D'après les fragments qui nous restent de lui, il semble avoir eu moins d'inspiration et de grandeur que le poète de Céos ; mais il ne manque ni d'art ni d'élégance. Sa muse aimable et gaie célèbre les bienfaits de la paix, le vin, l'amour, la douce hospitalité. Mais il est aussi, comme tous les Grecs, frappé des misères de la vie humaine et, dans un des fragments que nous possédons, il s'écrie, presque dans les mêmes termes que Sophocle :

 Pour les mortels, le mieux est de ne pas naître et de ne pas voir la lumière du Soleil; nul mortel n est toujours heureux.
Les fragments de Bacchylide ont été recueillis par Neue (1832). Bergk., Poetae lyrici graeci, p. 1226.
-
Fragment de Bacchyllide.
Un fragment de Bacchyllide.
.


Dictionnaire biographique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2006. - Reproduction interdite.