.
-

Aubert (l'abbé). - Fabuliste et critique, né à Paris en 1731, mort en 1814, se fit connaître dès 1756 par un recueil de fables qui eut un grand succès. Voltaire disait des fables intitulées, le Merle, le Patriarche et les Fourmis
"C'est du sublime écrit avec naïveté."
L'abbé Aubert rédigea de 1752 à 1772, la partie critique et littéraire des Petites-Affiches, et fit longtemps la fortune de ce journal; il travailla ensuite au Journal des Beaux-Arts et dirigea depuis 1774 la Gazette de France. En 1773, on créa pour lui, au collège de France, une chaire de littérature française, qu'il occupa jusqu'en 1784. Il publia en 1774, en 2 vol. in-8, une édition de ses Fables, fort augmentée, et accompagnée d'Oeuvres diverses; on y remarque des Contes moraux en vers.
.


Dictionnaire biographique
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2006. - Reproduction interdite.