.
-

Aristagoras. - Tyran de Milet, mort en 497 av. J.-C., cousin d'Histiée, à qui il succéda lorsque Darius l'appela à Suse. Il est surtout connu par son rôle dans le soulèvement de l'Ionie, qui fut le prélude des guerres médiques. Il avait décidé Artaphernes, satrape de Sardes, et Darius à organiser une expédition contre Naxos; sa rivalité avec le général perse Mégabate fit échouer l'entreprise. Craignant la colère du satrape et du grand roi, il résolut de la prévenir. Il souleva le peuple de Milet, s'empara de la flotte et de Chypre, et, de la Carie à l'Hellespont, appela toutes les cités à l'indépendance (500 av. J.-C.). Abandonnés par les Hellènes d'Europe (sauf Athènes et Erétrie), les Ioniens n'eurent que des succès éphémères; après avoir brûlé Sardes (499), ils furent réduits à la défensive. Aristagoras s'enfuit en Thrace et périt aux Neuf-Chemins (l'endroit où fut plus tard Amphipolis), en combattant les indigènes (497).
Aristagoras. - Poète comique athénien de l'époque de l'ancienne comédie.
Aristagoras de Milet, contemporain de Platon; auteur de deux livres sur l'Égypte (vers 360 av. J.-C.).
.


Dictionnaire biographique
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2005. - Reproduction interdite.