.
-

Arbuthnot (John). - Savant médecin et homme de lettres, né en 1670 à Arbuthnot, près de Montrose en Écosse, mort en 1735, vint de bonne heure à Londres, fut nommé médecin de la reine Anne, se lia avec les beaux-esprits de son temps, particulièrement avec Swift et Pope, et brilla parmi eux au premier rang. Il a laissé beaucoup d'ouvrages, soit scientifiques, soit d'agrément, qui lui ont fait une grande réputation.

On distingue, parmi les premiers, son Essai sur l'utilité des mathématiques, 1700; ses Tables des monnaies, poids et mesures des anciens, 1705 et 1727 (trad. en latin par Koenig, Utrecht, 1756), et son Essai sur les aliments, 1732 (traduit en français, 1841); parmi les seconds, les Mémoires de Martinus Scriblerus, espèce de satire faite en commun avec Pope contre le mauvais goût de l'époque; le Procès sans fin, ou Histoire de John Bull (c.-à-d. du peuple anglais), plaisante satire qui parut sous le nom de Swift et qui fut traduite en français par l'abbé Veily, 1753; l'Art de mentir en politique, etc. On a publié à Glascow, en 1751, ses Miscellaneous works.

.


Dictionnaire biographique
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2006. - Reproduction interdite.