.
-

Apollinaire, l'Ancien et le Jeune, père et fils, grammairiens et rhéteurs grecs du IVe siècle après J.-C., enseignèrent à Béryte (Beyrouth) et à Laodicée, et embrassèrent le Christianisme. 

Quand la lecture des livres païens eut été interdite aux Chrétiens par, l'empereur Julien (362), ils composèrent pour les remplacer divers livres élémentaires, en prose et en vers; il ne nous reste de ces ouvrages que l'Interprétation des Psaumes, en vers grecs, et une tragédie, le Christ souffrant, attribuée à tort à Grégoire de Nazianze, Paris, 1552 et 1580, avec traduction latine. 

Apollinaire le Jeune fut évêque de Laodicée, mais fut le chef d'une secte qui soutenait que Jésus en se faisant homme. n'avait pris que l'âme sensitive de l'homme (psyché) et non l'âme intellectuelle (noûs); il fut condamné par les conciles d'Alexandrie, 362, et de Constantinople, 381. Il mourut cette dernière année.

.


Dictionnaire biographique
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2006. - Reproduction interdite.