.
-

Apian

Pierre Apianus (Apian), de son véritable nom Peter Bennewitz ou Bienewitz (de l'allemand Biene = abeille, en latin Apis; d'où le nom d'Apianus), est un astronome né en 1495 à Leisnig (Leysnich ) en Saxe, mort à lngolstadt en 1552.  Il enseigna les mathématiques et l'astronomie à Ingolstadt, et fut en faveur auprès de Charles-Quint, qui lui donna le titre de chevalier de l'empire germanique avec un présent de 3 000 écus d'or. Il mourut en 1551, à l'âge de soixante-quatre ans, et eut son fils, Philipp, pour successeur dans sa chaire de mathématiques à Ingolstadt. 
-
Pierre Apian.
Pierre Apianus (1495-1552).

Apianus est l'auteur d'une Cosmographia seu descriptio totius Orbis (1524,
in-4) qui a eu plusieurs réimpressions; l'édition d'Anvers de 1584, in-4°, contient en même temps divers traités de Gemma Frisius et d'autres auteurs. 

On trouve dans cet ouvrage d'Apianus un moyen de déterminer les différences de longitude : mesurer les distances de la Lune à une étoile fixe et observer les mouvements ultérieurs de la Lune par rapport à l'étoile choisie (Le repérage des astres). 

L'Astronomicum caesareum (Ingolstadt, 1540, in-fol) contient la description de divers instruments des tinés à reproduire les mouvements des corps célestes. Apianus, dans cet ouvrage, dit que les éclipses de Soleil (qu'il propose d'observer avec des verres colorés) fourniront le meilleur moyen de déterminer la différence des méridiens;.

Il se sert de plusieurs éclipses célèbres pour réformer diverses dates historiques; il reproduit ses observations de la comète de 1534, restée fameuse sous le nom de comète de Halley, et dont les réapparitions successives ont suggéré le moyen de calculer le retour périodique des astres de ce genre.

Apian remarqua à cette occasion, l'un des premiers, que les queues des comètes sont toujours situées à l'opposite du Soleil et dirigées suivant une ligne qui est le prolongement de la droite menée du centre du Soleil, à celui de la comète.

Dans l'Instrumentum sinuunn, sive primi mobilis (Nuremberg, 1584, in fol.), Apianus donne une table de sinus pour toutes les minutes et pour le rayon 1,000, calculée par lui; c'est la première qui ait été publiée en Europe. (A19).

Apianus (Philipp),  mathématicien, astronome, géographe et médecin fils du précédent. Né à Ingolstadt le 14 décembre 1531, mort à Tübingen le 4 novembre 1589. Professa à Ingolstadt, plus tard à Tübingen. Il a composé une carte de la Bavière en 24 feuilles. 

Il adressa une lettre au landgrave de Hesse-Cassel sur la nouvelle étoile apparue dans Cassiopée en 1572, et publia De usu Trientis, instrumenti astronomici (1586), De cylindri  utilitate (1588), et De Umbris.

.


Dictionnaire biographique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2004 - 2005. - Reproduction interdite.