.
-

L'Anti-Liban
L'Anti-Liban, le Djebel ech-Chark, ou « Montagne orientale » des Syriens est une chaîne montagneuse parallèle à la chaîne du Liban dont elle est séparée, à l'Ouest, par les plaines de la Bekaa (anc. Coelé-Syrie). Sa direction générale est du Nord-Est au Sud-Ouest. Un peu au-dessous de Damas, la Chaîne se partage en deux branches dont l'une, la plus orientale, prend le nom d'Hermon ou Djebel ech-Cheikh « mont du roi » : c'est dans l'Hermon que se trouve le pic le plus élevé de toute la chaîne (2827 m). 

Les sommets les plus hauts de l'Anti-Liban sont : au milieu de la chaîne, le Cheik el-Djebel (Fatli on Talaat Mousa), 2670 m; au Nord, Hali mat-el-Kabou, 2510 m; au Sud, El Akhyad ou montagne de Bloudan, 2352 m. Le coté occidental de l'Anti-Liban donne naissance à une foule de cours d'eau qui vont se jeter soit dans le Léontès ou Litani (Nahr el-Leïtani), soit dans l'Orontès (Nahr el-Aci). 

Le côté oriental s'abaisse lentement vers le désert, en formant des terrasses successives. Au Nord, cette chaîne apparaît aussi triste, aussi aride que la Chaîne du Liban et offre aux regards les mêmes roches couvertes d'une terre rougeâtre; dans le Sud, il y a quelques forêts où abondent les peupliers, arbres caractéristiques de l'Anti-Liban; c'est aux forêts de ces deux chaînes que les Phéniciens devaient leurs bois de construction pour leurs navires.

La chaîne est traversée par la grande qui va de Beyrouth à Damas à 1300 m d'altitude; c'est par cette brèche que s'écoule la rivière Barada, celui de tous les ouadi qui roule la plus d'eau vers les steppes orientales. La hauteur moyenne de l'Anti-Liban est inférieure d'environ trois cents mètres à la hauteur de la chaîne parallèle du Liban; son étendue est aussi moins considérable ; la longueur de l'Anti-Liban est d'environ 150 km.  (Maxime Petit).



[La Terre][Cartotheque][Etats et territoires][Histoire politique]

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2012. - Reproduction interdite.