.
-

Anniceris

Annicéris le Jeune, de Cyrène, est un philosophe de l'école cyrénaique, disciple et successeur d'Aristippe. Il  fonda à Alexandrie, vers le IIIe siècle av. J.-C., la secte fort peu connue des Annicériens. 

Sa doctrine forme une sorte de transition entre celle d'Aristippe et celle d'Epicure. Il n'assignait pas à la fin humaine une fin commune, un but unique vers lequel doivent se diriger toutes nos actions; mais il prétendait que chaque effort de la volonté devait avoir une particulière, c'est-à-dire le plaisir qui peut en être la suite. Il ne croyait pas non plus avec Épicure que le plaisir ou la volupté fût seulement l'absence du mal; car, dans ce cas, disait-il, il ne différerait pas de la mort. Il voulait, en vrai disciple de l'école cyrénaïque, le plaisir on la volupté dans le mouvement; mais en même temps il s'efforçait d'adoucir les conséquences qui résultent et qu'on avait déjà tirées de cette doctrine.

Il ne faut pas, disait Annicéris, que la volupté soit le résultat immédiat de nos actions; mais il est quelquefois nécessaire de renoncer à un plaisir ou de supporter un mal actuel en vue d'une jouissance à venir. C'est ainsi que, dans l'espérance des biens qu'elle nous apporte, nous saurons, au prix de quelques sacrifices, cultiver l'amitié et rechercher la bienveillance de nos semblables. Il ne faisait pas moins de cas des jouissances intellectuelles, et au lieu de laisser l'humain complètement livré à ses instincts et à ses passions, il lui recommande d'extirper en lui les mauvais penchants. Enfin, le respect des ancêtres, l'amour de la patrie, le sentiment de l'honneur et de la bienséance ont également trouvé grâce devant lui. C'est toute la morale d'Épicure d'un point de vue moins large et sous une forme moins systématique. 

Nous n'avons d'Anniceris aucun écrit complet. Diogène Laerce, 1. II, c. 96-98 et Clément d'Alexandrie, Strom. 1. II, c. 417,  nous ont seulement conservé de lui quelques extraits.

Annicéris. - Celui-ci était ami de Platon; il racheta ce philosophe au moment où Denis le Jeune (Denys le tyran) le faisait vendre comme esclave à Egine, et lui rendit la liberté.
.


Dictionnaire biographique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2006. - Reproduction interdite.