.
-

Anguillara (Aloysio), médecin et botaniste né vers le commencement du XVIe siècle à Anguillara (Italie), mort en octobre 1570, à Ferrare (La Renaissance). La république de Venise lui avait accordé le titre de simpliciste ou d'herboriste en chef, et les fonctions de directeur du jardin botanique de Padoue (La botanique à la Renaissance). Il quitta ce poste en 1561 et se retira à Ferrare. 

On sait peu de choses de sa vie privée; il fit un voyage en Italie, en Turquie, en Crète, en Corse, etc., pour récolter des plantes. Mais il s'attira l'inimitié de Matthiole, pour avoir rectifié quelques-unes de ses erreurs. Sa profonde connaissance des langues anciennes permit à Anguillara de reconnaître un grand nombre de plantes citées par les anciens, Dioscoride, Pline, etc. 

Les nombreux manuscrits qu'il a laissés paraissent avoir été dispersés. On n'a de lui qu'un reccueil de lettres adressées à un de ses amis et publié à son insue sous le titre de Semplici dell' eccelente M. Anguitlara, li quali in piu pareri a diversi nobili uomini scritti appajono, e nuovamente da M. Giov. Marinello mandati in luce, Venise, 1561, in-4 ; ibid., 1561, in-12; cette dernière édition avec 2 figures qui ne sont pas dans la première. Cet ouvrage aurait été traduit en latin avec des notes de H. Bauhin (Bâle, 1593, in-8) mais cette traduction est tellement rare qu'on a douté de son existence. (Dr L. Hn).

.


Dictionnaire biographique
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2005. - Reproduction interdite.