.
-

Pierre-Martyr d'Anghiera

Pierre-Martyr d'Anghiera, en latin Anglerius, est un historien italien, né à Arona, sur le lac Majeur, le 2 février 1457, mort à Grenade en 1526. Il s'occupa d'abord d'études médicales, et, d'après Bettinelli, passa en France où il aurait été médecin du roi Louis XI, qui l'envoya à Rome chargé d'une mission diplomatique. On le trouve ensuite au service du cardinal Ascanio Sforza Visconti, puis du cardinal Arcimboldo, archevêque de Milan. En 1487 Lopez de Mendoza, comte de Tendilla, l'emmena en Espagne où il devint gouverneur des pages à la cour d'Isabelle, protonotaire apostolique, et plus tard membre du conseil des Indes. 

Ces hautes fonctions, ses relations avec tous les grands personnages de son temps, principalement avec Christophe Colomb, Vasco de Gama, Américo Vespucci, Fernan Cortès, Magellan, donnent une grande valeur à ses écrits historiques. Il assista en personne à la guerre de Grenade et à la guerre contre les Maures, sur lesquelles ses lettres nous donnent beaucoup de détails précieux. Il connaissait Christophe Colomb, alors qu'on ignorait encore si ses propositions seraient acceptées, et il fut présent à la réception; que Ferdinand et Isabelle firent au grand navigateur à Barcelone, au retour de son premier voyage (1493). Rien de curieux à lire comme les lettres où il donne à ses amis les premières nouvelles d'un nouveau monde, recueillies de la bouche même de ceux qui en revenaient, et, quoi qu'en dise Hallam, on y sent un singulier accent de sincérité.

 En 1501, après une mission à Venise, Pierre-Martyr d'Anghiera fut envoyé près le sultan d'Egypte, et il réussit à obtenir de lui l'autorisation de réparer les lieux saints à Jérusalem, ainsi que la promesse d'un meilleur traitement pour les pèlerins chrétiens. A son retour en Espagne le roi le pourvut du prieuré du chapitre de la cathédrale de Grenade, où il mourut. 

Pierre-Martyr Anghiera a parfois été confondu avec Pierre-Martvr Vermigli (1500-1562). (R. de Gourmont).



En bibliothèque. - Voici la liste de des écrits de Pierre-Martyr d'Anghiera-: Opera, scilicet legationis babylonicae libri tres, Oceani Decas, Carmina, hymni et Epigrammata; Séville (Hispali), 1511, in-fol, Goth. Cette édition très rare ne donne que la première Décade; le reste du volume contient, outre quelques vers, le récit de son ambassade en Egypte qu'il semble confondre, méprise étrange chez un homme aussi bien informé, avec les pays babyloniens; - De orbe novo Decades...; Alcala (Compluti),1516, in-fol., volume renfermant deux nouvelles Décades; - De orbe novo Decades octo; Alcala (Compluti), 1530, in-fol; 1re éd. complète des Décades, réimprimée à Paris, 1536, in-fol; les Décades furent bientèt traduites en italien, en anglais et en français; une traduction vénitienne de la première Décade avait paru à Venise, avant même que le texte d'Anghiera eût été publié : Libretto di tutta la navigazione dei Rei di Spagna delle isole e terreni nuovamente trovati;Venise, 1504, in-4; - Opus epistolarium P.M. Anglerii mediolanensis protonarii apostolici atque a consiliis rerum fudicarum...; Alcala (Compluti), 1530, in-fol. Celles de ces Lettres qui se rapportent à l'histoire de la découverte du nouveau monde ont été traduites avec des notes très détaillées par P. Gaffarel et F. Louyot dans la Revue de Géographie de L. Drapeyron (décembre 1884 à juillet 1885).
 
.


Dictionnaire biographique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2008. - Reproduction interdite.