.
-

Amman (Johann-Conrad), médecin d'origine suisse, né à Schaffhouse en 1669, mort à Warmoud, près de Leyde, en 1730. Reçu docteur à Bâle, en 1687 (Diss. inaug. de aegro pleuropneumonia laborante), il vécut par la suite à Amsterdam, où il jouit d'une grande réputation. Il refusa, en 1714, une chaire que lui offrait sa ville natale. Amman fut l'un des précurseurs de l'abbé de l'Épée; il se voua avec une persévérance louable à l'instruction des sourds-muets, à laquelle il chercha à donner une base physiologique; il se livra à des recherches, remarquables pour l'époque, sur la physiologie de la voix articulée et sur la phonation. 

Son ouvrage : Surdus loquens, sive methodus qua qui surdus natus est loqui discere possit, paru en 1692, fut traduit en hollandais la même année, puis en anglais en 1694, en allemand en 1747, sans compter toutes les éditions latines ; le même ouvrage fut traduit en français par Beauvais de Préau, en même temps que son opuscule Diss. de loquela, etc., pour la première fois en 1700; tous deux ont été publiés comme suppléments au Cours d'éducation des sourds et muets, par Deschamps, 1779. (Dr L. Hn).

Amman (Johann Jacob), médecin et voyageur suisse, né à Thalweil en 1586, mort à Zurich en 1658. Son père lui enseigna la chirurgie. En 1612 et 1613, il accompagna l'ambassadeur Negroni à Constantinople, en Syrie, en Palestine et en Égypte. Il a publié la relation de ce voyage : Reise ins gelobte Land, von dannen durch die Wüste und Aegypten gen Alexandrien, etc.; Zurich, 1618, 3 vol. m-8. Cet ouvrage, qui est fort curieux, a été réimprimé dans un recueil allemand de voyages en Palestine, à Zurich, 1678. (Dr L. Hn).
Amman (Johann), médecin et botaniste suisse, né à Schaffhouse en 1707 , mort à Pétersbourg en 1741. Il fut l'élève de Boerhaave à Leyde, puis en 1730 se rendit à Londres, où il aida Sloane dans ses travaux. Il fut nommé en 1731 membre de la Société royale de Londres, puis appelé en 1733 à Pétersbourg pour y occuper une chaire d'histoire naturelle. Il était membre de l'Académie des sciences de cette ville. Ses manuscrits et ses herbiers furent achetés par le musée de Pétersbourg.

Outre divers articles parus dans les Mémoires de l'Académie des sciences de Pétersbourg, Amman a publié : Stirpium rariorum in imperio Rutheno sponte provenientium icones et descriptiones; Pétersbourg, 1739, in-!; cet ouvrage, incomplet, arrêté par la mort de l'auteur, alors à peine âgé de trente-quatre ans, devait donner la description des plantes trouvées dans la Russie asiatique par Gmelin et autres. (Dr L. Hn).

.


Dictionnaire biographique
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2005. - Reproduction interdite.