.
-

Amerling

Friedrich von Amerling est un peintre autrichien, né à Vienne le 14 avril 1803, membre de l'Académie des beaux-arts, portraitiste très apprécié de ses compatriotes. Fils d'un pauvre marchand, il eut à supporter mille difficultés pour vivre de son art. Après un séjour à Prague, il partit pour Londres où Lawrence lui fit bon accueil. Amerling put travailler dans son atelier, où il resta neuf mois; après quoi il vint à Paris et fut admis chez Horace Vernet
-
Amerling.
Amerling (autoportrait, 1834).

A son retour à Vienne, il obtenait, avec deux tableaux d'histoire : Didon sur le bûcher et Moïse dans le désert, le premier prix académique et se mettait en route pour l'Italie, où il séjourna à Rome et à Venise (1831). C'est après ce voyage que commença sa réputation de portraitiste. Les portraits de l'archiduc Rodolphe, de l'empereur, en grand costume impérial (pour la galerie de Laxenbourg), consa crèrent son succès. On louait sa manière libre et hardie, fidèle et vivante. 

Sa plus belle époque date de son second voyage en Italie (1841), où il fit un long séjour. Il y composa des tableaux de genre qui n'eurent pas moins de vogue que ses portraits; par ex.: la Romaine avec un nourrisson endormi sur ses genoux. En juillet 1844, il revint à Vienne, où il poursuivit, comme portraitiste et peintre de genre, une brillante carrière. 

On cite, dans le grand nombre de ses oeuvres, les portraits de Thorwaldsen, prince Schwarzenberg, comte Eden-Zichi, prince Windischgrätz, Grillparzer, son propre portrait. Ses tableaux les plus connus sont, avec la Romaine au nourrisson, citée plus haut, la Veuve, la Joueuse de Luth, le Petit pêcheur et l'Apôtre Paul (ces deux derniers au Belvédère), un Mendiant, Pêcheuse endormie, Petite Italienne, Orientale, Moïse et le Serpent d'airain, Rebekka (collection Pereire), Grecque, Muse de la Tragédie (1863), Jeune fille aux Colombes (1868), etc. (A. M.).

.


Dictionnaire biographique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2013. - Reproduction interdite.