.
-

La Terre > Les parties de la Terre > Les continents et les îles > L'Amérique > L'Amérique du Sud
Géographie de l'Amérique
Les montagnes de l'Amérique du Sud
Le relief du sol
Aperçu
Amérique du Nord Antilles
Amérique du Sud
Vue de l'espace, l'Amérique du Sud présente, à l'ouest, une très haute muraille de granit et de gneiss, toute semée de roches volcaniques, ayant une large base, et suivant sur une longueur de 7500 kilomètres la côte du Pacifique dans toute son étendue du nord au sud; cette muraille est la Cordillère des Andes. Elle se prolonge en terrasses inclinées vers l'est jusqu'à la grande plaine de terrains tertiaires et de terrains d'alluvion qui la borde de ce côte comme l'océan Pacifique la borde de l'autre côté. A l'orient de cette plaine, sont deux plateaux montagneux, granitiques aussi en grande partie et isolés : l'un au nord, le plateau de la Guyane, bordant le côté nord-est du quadrilatère; l'autre, beaucoup plus grand, bordant le côté sud-est et désigné sous le nom de plateau du Brésil.

Cette chaîne et ces deux plateaux, séparés par d'immenses plaines qui enveloppent de toutes parts les plateaux et en font comme deux îles de hautes terres au milieu d'un Océan de terres basses où coulent les fleuves, dessinent dans l'Amérique du Sud six régions distinctes :

La région des Andes.
La région de la Cordillère des Andes, la plus longue chaîne du globe, et sinon la plus haute (l'Himalaya la dépasse), du moins celle qui renferme la suite la plus longue de hauts sommets continus;

En Patagonie, ce n'est d'abord qu'une chaîne étroite, d'une altitude moyenne modérée, mais atteignant sur plusieurs points une hauteur de 2000 à 2600 m. A leur entrée dans le Chili, les Andes s'éloignent de l'Océan Pacifique, se formant une ceinture fertile, large de 160 kilomètres sous le 36° degré de latitude Sud; bien que l'altitude moyenne ne soit pas encore ce qu'elle deviendra un peu plus au Nord, cette section comprend l'Aconcagua, dont la hauteur est de 6960 m, ce qui en fait le point culminant du continent et de l'Argentine. Le point culminant du Chili est atteint un peu plus au Nord avec le Nevado Ojos del Salado (6880 m). 

Passant en Bolivie, cette chaîne se divise (latitude 22°) en deux branches, la Cordillère de la Côte (Cordillera Occidental) et la Cordillère Royale (Cordillera Real) qui courent parallèlement, à une distance de 300 à 500 kilomètres l'une de l'autre, et qui enveloppent le plateau de Desaguadero (Altiplano), élevé de 3000 m au-dessus de la mer, long de 800 kilomètres, et large de 50 à 100 kilomètres; le climat de cette plaine est tempéré; mais les arbres n'y croissent pas et la culture y est limitée. On y trouve les villes de Potosi, de Sucre, et de La Paz; les torrents qui y naissent se réunissent dans le lac Titicaca. 
-

Une vallée des Andes, au Pérou.
Une vallée des Andes, au Pérou.

La Cordillère Orientale s'élève à une hauteur moyenne de 4000 m et l'Occidentale à 4500 m. Au-dessus de la première, se dresse le Nevado Salcantay (6271 m), au pied duquel se trouvent les ruines de l'ancienne cité inca de Machu Pichu. Au-dessus de la seconde domine le Nevado Sajama (6542 m), point culminant de la Bolivie).  Après s'être réunies, les cordillères divergent encore en traversant le Pérou et, en même temps, changent leur direction pour courir vers la Nord-Ouest. Elles s'écartent à une distance de 160 kilomètres pour envelopper la plaine fertile et populeuse de Cuzco. Cette région se trouve sous le tropique; et pourtant le territoire des anciens Incas jouit du climat et de la flore des pays tempérés. Dans la cordillère occidentale, vers 9° de latitude Sud se trouve le Nevado Huascaran (6768 m), point culminant du Pérou. 

Depuis les hauts plateaux de Pasco, vers 11° de latitude Sud, jusqu'aux Andes de Quito, sur une étendue de 700 kilomètres, les montagnes diminuent de hauteur et nul pic n'atteint la ligne des neiges éternelles avant 7° au Sud de l'équateur; cette chaîne consiste en 3 cordillères, connues sous les noms, d'occidentale, de centrale et d'orientale; la première la plus élevée, est séparée du Pacifique par un aride désert, large de 80 kilomètres. Sur le territoire de la Bolivie, du Pérou et de l'Equateur, la ceinture entre le Pacifique et les montagnes est en général sèche, sablonneuse et stérile. Les trois chaînes se terminent au noeud de Loja, l'une des parties les moins élevées des Andes. C'est là que commence une magnifique série de volcans : les Andes de Quito. Deux cordillères, courant presque vers le nord, entourent le beau plateau de Quito, long de 320 kilomètres large de 50, et divisé, par les embranchements d'Asuay et de Tiopullo, en 3 bassins : Cuenca, Ambato et Quito qui ont une altitude moyenne de 2300, 2500 et 2750 m.

Dans la Cordillère Orientale se trouvent les volcans Cotopaxi, (5897 m), Cayambe (5790 m), Antisana (5704 m) et plusieurs autres; dans la chaîne occidentale, on distingue le volcan Pichincha (4789 m) et le pic de Chimborazo (6310 m). A un degré au nord de l'équateur se dresse le massif volcanique de Los Pastos, où les Cordillères se réunissent pour diverger encore à leur entrée dans la Colombie. La chaîne côtière (Cordillera de la Costa) sépare l'Océan Pacifique de la vallée du Cauca, et finalement se fond dans les montagnes peu élevées du Darien qui unissent les cordillères de l'Amérique meridionale au système des Montagnes Rocheuses (Amérique septentrionale). A 190 km au Nord de l'équateur, l'autre Cordillère se subdivise en deux chaînes, dont l'orientale, Suma Paz, part du lac Maracaïbo et se termine près de Caracas, sur la mer des Antilles. La chaîne centrale de Quindio sépare les vallées du Cauca et du Magdalena; elle est dominée par le volcan Tolima ou Nevado de Tolima (5215 m). 
-

Les Andes entre Lima et Cuzco.
La Cordillère des Andes entre Lima et Cuzco.

En général, les Andes présentent une pente rapide du côté de l'Océan Pacifique et descendent graduellement vers les plaines immenses de l'Est. On y trouve quelques glaciers dans les ravins étroits de la section méridionale. La ligne des neiges est à environ 1000 m en Patagonie; à 3000 m sous la latitude de Valparaiso et à 4000 m en Bolivie. Les passages sont partout difficiles.

Les 50 principaux volcans des Andes se groupent vers le milieu de la chaîne, depuis 43° 28' jusqu'à quelques degrés de l'équateur. Leurs éruptions ont une intime liaison avec des tremblements de terre fréquents et désastreux. Les richesses minérales de cette Cordillère consistent en argent (Pérou et Bolivie), cuivre (Chili), nitrate de soude (côte du Pérou) et en charbon bitumineux disséminé en différentes parties de la chaîne. Parmi les gemmes, on distingue l'émeraude, surtout celle qui provient des mines de Tunca, près de Bogota

A mesure que l'on gravit ces montagnes, la température et la flore changent suivant l'altitude. Les formes caractéristiques de la vie animale se manifestent dans les Lamas, les Vigognes, les Alpacas, les Condors et les Oiseaux-Mouches. Près d'Ocururo (Pérou) se trouve la petite cabane de Rumihuasi, à 100 m plus haut que le sommet du Mont-Blanc et qui est une des lieux habité les plus élevés qu'il y ait au monde.

Le plateau de Guyane.
Le plateau de Guyane, dont les principales élévations sont au sud, dans la sierra  Parima, et dont la pente générale est vers le nord-est, s'étend des bords de l'Orénoque, à l'ouest, jusqu'à la source de l'Oyapock. C'est une région coupée dans plusieurs sens par des chaînes granitiques; quelques sommet de granit de forme tabulaire, appelés tepuy, se dressent à 2000 et 3000 mètres et présentent de nombreux précipices, de vastes forêts, de hautes savanes, des terrasses coupées en gradins successifs, et terminées, à une soixantaine de kilomètres de la mer, par une rangée de monticules sablonneux.
-

monu Kukenan (Venezuela).
Un tepuy (montagne tabulaire) du plateau Guyanais : le mont Kukenan (2680 m), 
au Vénézuela. Photo : Paulo Fassina; licence : Creative Commons.

La région des Llanos.
La région des Llanos, qui s'étend entre le plateau de Guyane et la chaîne orientale des Andes septentrionales, est une prairie de près de 900,000 kilomètres carrés, plate, déserte, sans arbres, couverte de hautes herbes, inondée sur beaucoup de points et transformée en lacs durant la saison des pluies, nue et crevassée par un soleil brûlant durant la saison sèche, et désignée sous le nom de Llanos; sur la côte de l'Orénoque et des Guyanes, c'est une terre argileuse très basse, plus basse même sur certains points que l'Océan à marée haute, semée de tourbières et de marécages.

Le plateau du Brésil.
Le grand plateau du Brésil, vaste triangle de plus de 4 millions de kilomètres carrés, s'étend du cap San Roque à l'est, jusqu'au bord de la Plata au sud et au bord de la Madeira à l'ouest. Il renferme un système complexe de chaînes orientées pour la plupart du nord au sud et imprimant par suite cette direction aux nombreux cours d'eau qui se rendent dans l'Amazone ou dans la Plata. Une des chaînes principales est la Serra do Espinhaco, qui renferme des mines de diamant et qui s'étend entre le San-Francisco et la mer, du 15e degré de latitude sud au 23e degré; elle s'élève jusqu'à une altitude de 2000 mètres (Serra d'Itatiaia, mont Itacolumi, 1920 mètres, mont Piedade, 1940 mètres); au sud-est de cette chaîne, est la Serra do mar (Cordillère maritime), un peu moins élevée, en partie basaltique (Serra dos Organos), longeant la côte depuis le 20e degré jusqu'aux lagunes de l'Uruguay. L'Uruguay lui-même, qui s'élève en terrasses des bords de la Plata jusqu'au Brésil, est sillonné par de petites chaînes, étroites et rocheuses, qui se rattachent à la Serra Geral et qui portent le nom de Cuchillas (couperets), la Cuchilla grande, etc. 

A l'ouest de la Serra Espinhaco, et comme en seconde ligne, la cordillère de los Vertentes, haute en moyenne de 600 à 900 mètres, s'étend, sous différents noms, du voisinage du cap San Roque jusque vers le 40° degré. A l'ouest de cette chaîne est une plaine large d'environ 650 kilomètres, sillonnée elle-même de quelques chaînes et arrosée par le Tocantins. A l'ouest de cette plaine, le plateau se relève dans la province du Mato Grosso où se trouve le plateau des Parexis et la Cordillère Gera s'étendant jusqu'aux cataractes de la Madeira. L'ensemble du massif est de granit et de syénite au nord, de grès et de granit au sud; les roches volcaniques et métamorphiques et le calcaire, percé de vastes cavernes, s'y rencontrent fréquemment. La plupart des montagnes ont leurs sommets disposés en forme de table dans l'Uruguay, et les chaînes sont séparées par des plateaux, tantôt boisés, tantôt sablonneux et déserts; à l'ouest, les plateaux sont généralement peu élevés, onduleux, boisés et souvent marécageux.
-

Serra do Mar (Brésil).
La Serra do Mar, à l'Est du Brésil. Photo : Marcos Pegorini; licence : Creative Commons.

L'Amazonie.
La plaine forestière de l'Amazone (L'Amazonie) s'étend, de l'ouest à l'est, entre les Andes et l'océan Atlantique sur une longueur d'environ 4000 kilomètres et, du nord au sud, entre le plateau de la Guyane et le plateau du Brésil. Dans sa partie occidentale, cette grande plaine communique avec la plaine de l'Orénoque au nord, et avec les pampas au sud, sans autre séparation qu'un chapelet de monticules granitiques semés çà et là. Unie, basse, souvent marécageuse, elle est formée dans toute son étendue des mêmes couches géologiques disposées horizontalement (sable au fond, argile d'une douzaine de mètres d'épaisseur et sable durci à la surface). Malgré une déforestation de plus en plus agressive, d'immenses forêts primaires en occupent encore une grande partie et lui ont fait donner le nom de région les SeIvas (selva = forêt). La végétation luxuriante des tropiques y prodigue ses richesses; palmiers, bananiers, cotonniers, bois de Brésil, et plus de cent autres espèces d'arbres et, d'arbrisseaux s'y pressent, partout mêlés, enlacés de vanilliers, de vignes sauvages et d'innombrables lianes, abritant des fougères, des fuchsias, peuplés d'animaux féroces et d'oiseaux au plumage éclatant : Perroquets, Colibris, etc.. Comme aucun accident de terrain n'y arrête le vent, et que même la disposition des montagnes latérales le favorise, l'alizé y souffle constamment de l'est.

Les Pampas.
Les pampas, immense plaine de terrain tertiaire, s'étendent, du nord au sud, sur plus de 4000 kilomètres de longueur depuis la plaine de l'Amazone jusqu'au détroit de Magellan entre les terrasses orientales des Andes d'une part, et d'autre part le flanc occidental du plateau brésilien et l'océan Atlantique. Au nord, dans la partie
désignée sous le nom de Gran Chaco, c'est un horizon indéfiniment plat, une plaine ne mesurant pas en moyenne plus de 130 mètres au-dessus du niveau de la mer, très marécageuse, souvent inondée, parsemée de terres sablonneuses et désertes, de bouquets de Palmiers, de Cactus ou de taillis et de lagunes; au centre, c'est une plaine dont l'altitude n'est plus que de 80 mètres, déserte, sablonneuse, couverte d'efflorescences salines, d'où son nom de « las Salinas »; puis viennent les pampas proprement dites, immenses plaines d'argile rougeâtre sans le moindre relief, sans un seul arbre ni un seul arbuste, sinon dans le voisinage de la mer et des montagnes; elles sont tantôt couvertes de hautes herbes, de Trèfle et de Chardons, tantôt envahies par les marécages, les lagunes salées et les Joncs.

Un massif montagneux de gneiss et de micaschiste, les sierras de Cordova et de San Luis, ne dépassant pas 2300 mètres d'altitude et couvertes de pâturages jusque sur leurs sommets, coupent à l'ouest la monotonie de cette plaine. Entre ces sierras et les Andes, est une autre plaine, sablonneuse et saline, sans cours d'eau. Au sud, dans la Patagonie, s'étendent des plaines désertes, caillouteuses, couvertes çà et là d'efflorescences salines. (E. Levasseur).

Montagnes d'Amérique du Sud

Région  Système montagneux Sommets principaux (altitude)
Massif des Guyanes Sierra Maigualida Cerro Icutu (2134 m).
Sierra Parima Sommets à plus de 1700 m; Cerro Delgado Chalbaud (1047 m), où l'Orénoque prend sa source.
Massif de Duida-Marahuaca, Cerro Duida (2396 m); Cerro Marahuaca (2579 m)
Sierra Tapirapeco Serra do Imeri : Pico da Neblina (2 995 m); Sierra de Curupira : Pic Tamacuari (2340)
Sierra Pacaraima, La Gran Sabana Roraima (2810 m); Auyan Tepui (2535); Tramen Tepui (2953).
Sierra Acarai Sommet à 1010 m
Monts Tumuc Humac Massif de Mitaraca (700 m).
Plateau brésilien Serra do Caparaó Pico da Bandeira (2892 m); Pico do Calçado  (2849), Pico do Cristal  (2770) ; Morro da Cruz do Negro (2658).
Chapada Diamantina Pico do Barbado (2033 m); Pico do Itobira (1970); Pico das Almas (1958).
Serra do Espinhaço Pico do Sol (2072 m); Itambé (2040 m); pico do Inficionado (2068); pico da Carapuça (1955),; pico da Canjerana (1890);  Pico do Itacolomi (1772).
Serra da Mantiqueira Pico das Agulhas Negras (2791 m); Pedra do Sino de Itatiaia (2670); Pedra da Mina (2068);
Serra do Mar  Pico Maior de Friburgo (2366 m); Pedra do Sino (2263); Pico Paraná (1142); Caratuva (1860).
Serra da Cantareira Pico do Jaraguá (1135 m);
Plateau du Mato Grosso Serra do Monte Cristo (1118 m).
Cordillère
des Andes
Cordillère de Mérida Pic Bolivar (5002 m); Humboldt (4942); Garza (4922 m); Bonpland (4883).
Sierra Nevada de Santa Marta Pic Cristobal Colon (5800 m).
Cordillère occidentale
Colombie

Cumbal (4764 m); volcan  Chiles* (4748); Galeras* (4276); cerro El Porvenir (4250); Tamana (4200); Paramo Frontino (4080).

Equateur

Chimborazo (6267 m);

Lliniza (5304);

Cotacachi (4937);  Pichincha (4783); Imbabura* (4630); Soldados (4138);

Pérou

Huascaran (6768 m); Yerupaja (6632); Coropuna (6613); Ampato (6310); Punpuyac (6166); Solimana (6117); Chachani (6075);

Misti (5822); Tutupaca* (5780); Champara (5754); Ubinas (5622); Cabana (5530);  Huamani Orco (4527); Yucamani* (5497); Pichu Pichu (5486); Yanacacha (5404); Chocca (5231); Alquichan (5193); Pallapalla (5185); 

Toro Rumi (4702); Ururupa (4355); Contumaza (4333); Yanahuanca (4221); Chongoyape (4193).

Bolivie

Sajama (6520m); Sibaray (6470); Acotango (6050);

Tacora (5982); Tahua (5321); Incacamachi (4812).Aija (4986); Ticlio Anticona (4650);

Chili

Carabay (5860 m, Chili / Bolivie); Llica (5180). 

Cordillère centrale
Colombie

Nevado de Huila (5750 m); Ruiz (5400); Tolima  (5215); Quindío (5150); Santa Isabel (5100);

El Cisne (4800); Purace* (4670); Pan de Azucar* (4670); Sotara* (4580); Cutanga* (4300).

    Pérou

Chivay (6597m); 

Huagaruancha (5748); Ubinas (5632);  Andamarca (5334); Huamanrazo (5278);  Malmanya (5210); Portuguesa (5158); Sayco (5147);  Huanuco (5087); Huacravilca (5062); Quirma (5448);Tantani (5005). 

Bolivie

Ancohuma (6920 m); Illimani (6882); Illampu (6550); Huayna Potosi (6200); 

Azanaque (5023).

Cordillère orientale
(Cordillera Real)
Colombie

El Nevado (4560 m); Cocuy (5493);

El Viejo (4100 m).

Equateur

Cotopaxi* (5897); Cayambe (5813); Antisana* (5704); Sangay* (5410); Cerro Altar (5319); Tungurahua* (5016).

Pérou

Ausangate (6384 m); Salcantay (6271); Pumasillo (6246); 

Palomani (5999); Urubamba (5885); Quenamari (5852); Jatumhuma (5721); Sunipani (5159).

Huayna Picchu (2720 m); Machu Picchu (2438).

Bolivie

Pupuya (5816 m)

Argentine

Chañi (6200 m)

Andes chiliennes 
(Cordillère Côtière)
Chili

Ojos del Salado (6880 m); Mercedario (6770); Tocorpuri (6755); Llullaillaco (6723); Sierra Nevada (6400); Pular (6340); Tortolas (6323); Socompa* (6301); Olivares (6282); Aucanquilcha (6180); San Pedro* (6165).

Licancabur* (5930 m); Ollagüe (5870); Potro (5830); Apagado* (5680); Azufre* (5680); Zapaleri (5648); Rincon (5594); lsluga* (5530); Huallcani (5200); Yarvicoya (5180); Irruputuncu* (5165); Azufre (5050).

Argentine

Aconcagua (6958 m); Tupungato (6800); Pissis (6779); Antofalla* (6440); Colorado (6409).

Bolivie

Guallatiri* (6060 m).

Sierras de Cordoba
(Système montagneux isolé, séparé des Andes par la Pampa de las Salinas):
Argentine

Cerro Champaquí (2884 m); Los Linderos (2880); Cerro Áspero (2790); Los Gigantes (2350); Uritorco (1979); 

Cordillère de Patagonie
Argentine

Maipo* (5290 m); Sosneado (5189).

Argentine - Chili

Lanín* (3776 m), cerro Tronador (3478), mont Fitz Roy (3400); cerro Torre (3133).

Chili

Domuyo* (4702 m); cerro San Valentin (4058); Paine Grande (3240 ); mont Darwin (2438).

N. B. : dans ce tableau l'astérisque (*) signale les volcans.
.


[La Terre][Cartotheque][Etats et territoires][Histoire politique]

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

©Serge Jodra, 2018. - Reproduction interdite.