.
-

La Terre > Les parties de la Terre > Les continents et les îles > L'Amérique > L'Amérique du Nord
Géographie de l'Amérique
Les montagnes de l'Amérique du Nord
Le relief du sol
Aperçu
Amérique du Nord Antilles
Amérique du Sud
Vue depuis l'espace, l'Amérique du Nord apparaît comme une vaste terre, inclinée généralement en pente douce vers l'océan Glacial Arctique sur le côté septentrional; bordée sur le côté occidental, à quelque distance de la mer et dans toute sa longueur, par un haut et large plateau semé de montagnes, surtout sur ses deux talus, ayant une direction sud-sud-est, et qu'on peut désigner sous le nom générique de région des Montagnes Rocheuses; bordée aussi, sur le côté oriental, dans une partie seulement de sa longueur, par un autre plateau montagneux, beaucoup moins important, qu'on petit désigner sous le nom de région des monts Appalaches et dont le Yucatan est en quelque sorte le prolongement; entre chacun de ces plateaux et l'Océan, est une longue plaine, généralement assez étroite, surtout entre le Pacifique et la région des Rocheuses; entre les deux plateaux, une plaine d'une étendue pour ainsi dire immense, qui, au nord-est, est traversée par un plateau granitique, d'altitude médiocre, qui, au centre et au sud, s'incline quelquefois, par des talus de terrasses, le plus souvent par une pente absolument insensible, vers une vallée centrale et aboutit au golfe du Mexique.
-
L'Amérique du Nord peut se diviser  de la façon suivante :

La région des Montagnes Rocheuses.
La région des Montagnes Rocheuses forme la principale arête de l'Amérique du Nord. C'est un énorme massif de hautes terres, plateaux et montagnes, dont la longueur, n'est pas moindre de 8500 kilomètres et dont la superficie est de 4 à 5 millions de kilomètres carrés.

La partie septentrionale du plateau, jusque vers les sources de la rivière de la Paix, est médiocrement élevée (400 à 500 mètres en moyenne, 1000 seulement sur la crête), quoique, sur la côte du Pacifique qui est une des régions les plus volcaniques du globe, deux volcans, le mont saint Elie et le mont Fairweather, se dressent à une hauteur de plus de 5000 mètres. Au nord, vers le 65e degré, la ligne des hauteurs incline à l'ouest et se prolonge dans la presqu'île Alaska; vers le sud, la hauteur moyenne de la chaîne atteint 600 mètres.

Le plateau s'élève et s'élargit considérablement entre la rivière de la Paix et le rio Gila; il forme une sorte de fuseau dont la largeur est à peu près de 1000 kilomètres aux deux extrémités, de 1600 kilomètres au centre, et dont l'altitude moyenne atteint bientôt 1000 mètres et même 1500 mètres dans la partie centrale.

Du côté de l'ouest, ce fuseau est bordé par la chaîne des Cascades, ainsi nommée à cause des nombreuses et hautes cascades par lesquelles les rivières du Plateau descendent dans la plaine riveraine de l'océan Pacifique, chaîne escarpée, très boisée de magnifiques conifères, renfermant des sommets hauts de 3000 à 3800 mètres (mont Rainier, mont Hood, mont Saint Helens, etc.); par la Sierra Nevada dont quelques sommets dépassent 4000 mètres (mont Shasta, 4400 mètres); cette chaîne, sur le versant occidental, descend brusquement en pentes raides et en murailles abruptes vers une terrasse d'environ 200 kilomètres terminée elle-même, sur la côte du Pacifique, par un talus montagneux ou chaîne Côtière (c'est au mont Shasta que la chaîne Côtière se détache de la Sierra Nevada), tandis que sur le versant oriental elle ne présente guère que des pentes douces qui se confondent bientôt avec le Plateau.
-

Sierra Nevada : cascade dans le parc national de Yosemite (Californie).
Sierra Nevada : cascades dans le parc national de Yosemite (Californie). La chute principale a une hauteur de 436 m.

Du côté de l'est, le fuseau est bordé par les Montagnes Rocheuses proprement dites dont les principaux sommets égalent en hauteur et dépassent même les grands sommets des Alpes, mont Brown (4850 mètres), mont Murchison (4815 mètres), mont Hooker (4780 mètres), pic Fremont (4500 mètres), Long's Peak (3660 mètres), Pike's Peak, etc.; des flancs de ce massif, les eaux divergentes coulent dans le Columbia, le Colorado vers le nord du Pacifique, dans le Missouri vers le nord-est, dans le golfe de Californie vers le sud-ouest et dans la vallée du Mississippi vers le sud-est. Ce sont des montagnes de granit, avec quelques coulées de basalte et des volcans éteints; les sommets sont nus, décharnés, abrupts comme ceux de toutes les chaînes granitiques; par le revers occidental, on descend promptement de la crête sur le Plateau; par le revers oriental, on trouve de longs contre-forts tort revêtus de forêts de pins, de chênes, de hêtres, et, entre ces contre-forts, de profondes vallées avec quelques forêts ou de vastes pâturages qui conduisent jusque dans la haute plaine du Mississippi. Dans la partie septentrionale de la chaîne, la crête, en général, domine de peu le Plateau; on la gagne de la plaine par des pentes douces, et l'accès des hautes terres est facile; dans la partie centrale et méridionale, les cols sont à une grande altitude (Passe du sud à 2280 mètres) et deviennent plus rares a mesure qu'on s'avance vers le sud.
-

monts Sawatch : les Collegiate Peaks (Colorado).
Les Collegiate Peaks, dans les monts Sawatch (Colorado), chaînon 
des Montagnes Rocheuses. Photo : Bob Nichols / USDA.

La partie principale du Plateau, située entre la vallée du Columbia et celle du Colorado, fermée à l'ouest par la Sierra Nevada et à l'est par les monts Wasatch (800 kilomètres de longueur sur 220 de largeur), se nomme le Grand Bassin. On l'a comparé à une plaine primitivement unie qu'une forte compression, opérée dans le sens de l'ouest à l'est, aurait plissée et sillonnée de petites chaînes parallèles; la plupart de ces chaînes sont granitiques, orientées presque toutes du nord au sud, ayant au-dessus du plateau une altitude de 1000 à 1500 mètres, généralement semées de forêts, au nord et au centre pins et autres conifères de grande dimension, au sud pins, cèdres, acajous de petite taille; les plaines sont, quelques-unes fertiles, la plupart stériles, sablonneuses, couvertes çà et là d'efflorescences salines, arides et désertes :  paysage désolé qui ne présente de végétation que sur les flancs des montagnes ou le long des cours d'eau; les montagnes qui enveloppent le Grand Bassin privent ses vallées intérieures de toute communication avec l'Océan.

La partie méridionale du Plateau forme une sorte de triangle dont la base a encore 1000 kilomètres à la hauteur du Rio Gila, et dont la pointe se prolonge jusqu'à l'isthme de Tehutantepec. Le talus occidental de cette partie du Plateau est composé de la Sierra Verde, de la Sierra Madre (2000 à 4000 mètres), chaîne volcanique, et d'une succession de terrasses accidentées qui forment les provinces de Sonora et, de Sinaloa et descendent jusqu'à la mer; de l'autre côté du golfe de Californie, la presqu'île de Californie ou Basse Californie peut être considérée comme un contrefort de ces terrasses et forme en quelque sorte le protongement méridional des chaînes Côtières. Le talus oriental, plus rapide, comprend la sierra de Guadalupe, la sierra de Cohahuila, une partie de la sierra Madre, etc.; il est ordinairenment désigné, à cause de la température, sous le nom de « terres tempérées » , tandis que la plaine au-dessous est appelé « terres chaudes », et le Plateau « terres froides ». Le nord de cette partie du Plateau présente une surface à peu près unie dite désert du Colorado, plateau de Chihuahua, haut de 1200 à 1850 mètres, en partie désert (Bolson de Mapimi); le sud, compris dans la région intertropicale, s'appelle plateau d'Anahuac, haut de 1850 à 2700 mètres, beaucoup plus tourmenté que le précédent, traversé, de l'est à l'ouest, par un chapelet de volcans éteints ou actifs dont plusieurs dépassent 4000 et même à 5000 mètres (pic d'Orizaba 5700 mètres, Popocatepetl 5400 mètres, Colima 3660 m).
-

Pic d'Orizaba.
Le pic d'Orizaba, point culminant du Mexique -5700 m).  Photo : Jose Francisco Del Valle Mojica.

L'isthme de Tehuantepec est une plaine basse qui s'étend sur une longueur de 216 kilomètres, d'un océan à l'autre. Au delà se relève le plateau de l'Amérique centrale, plateau très accidenté, qui projette en longues terrasses, du côté de l'Atlantique, la presqu'île du Yucatan et la côte déserte des Mosquitos, et qui présente, sur la côte du Pacifique, des pentes abruptes et une longue série de volcans; vingt de ces volcans sont encore en activité, et se dressent pour la plupart en chapelet isolé au pied de la chaîne; au Guatemala, où le massif montagneux est le plus élevé, ce massif atteint une altitude de 2000 mètres. Il s'abaisse à l'est et forme une longue vallée qu'occupe le lac Nicaragua situé à une altitude de 38 mètres seulement au-dessus du niveau de la mer; puis il se relève encore une fois au Costa Rica; mais ce n'est plus qu'une série de plateaux étroits étagés jusqu'à une hauteur de 1500 mètres et surmontés de, volcans.

La région de la côte du Pacifique.
La région de la côte de l'océan Pacifique n'existe pour ainsi dire pas au nord de l'île de Vancouver où la côte rocheuse plonge le plus souvent à pic dans la mer, se montre sur certains points en Oregon et en Californie où la vallée du San Francisco et du San Joaquim s'allonge entre la Sierra Nevada et les Chaînes Côtières, se développe au pied des terrasses du Mexique sur toute la côte orientale du golfe de Californie jusqu'au cap Corrientès, et, plus loin, dans l'étroite plaine d'Acapulco.

La région des prairies.
La région des prairies est un immense territoire, qu'on peut subdiviser en deux régions, à savoir :

Les hautes prairies de l'ouest.
En premier lieu la région des hautes prairies de l'ouest, ou du plateau inférieur qui commence au pied des Montagnes Rocheuses, descend insensiblement vers l'est, s'étend par un plateau de terrains métamorphiques dont l'altitude n'excède guère 600 mètres .jusque dans le Minnesota avec des parties boisées dans les fonds où coulent les rivières, mais surtout avec d'immenses prairies et de belles vallées; dans le Minnesota, elle sépare et quelquefois elle confond les eaux de l'océan Glacial Arctique, des grands lacs et du golfe du Mexique; dans le Wisconsin, elle n'est qu'une Prairie unie haute de 400 à 200 mètres au-dessus du niveau de la mer; elle a une inclinaison insensible vers le sud, depuis le voisinage du lac Supérieur où cette haute plaine est fortement ondulée jusqu'au confluent du Mississippi et du Missouri où elle se confond insensiblement avec la région des prairies, n'étant elle-même de ce côté qu'une vaste prairie légèrement onduleuse qu'on a comparée à un océan tout à coup solidifié; puis, au sud du Missouri, elle s'étend jusqu'en Arkansas et au Texas où elle est bordée par la chaîne granitique des monts Ozark, peu élevée (300 à 700 m), mais descendant assez brusquement clans la plaine intérieure, et par l'extrémité de la sierra de Guadalupe. Cette haute terre, boisée dans la plupart des vallées du nord, est, en général, partout ailleurs plane, aride ou couverte d'herbes.

La plaine du Mississippi.
En second lieu, la région des prairies du centre, ou région de la plaine du Mississippi, plus basse, se confondant presque à l'ouest, sans transition sensible avec les hautes prairies, se prolongeant à l'Est jusqu'aux terrasses des monts Appalaches, d'autre part s'étendant entre les grands lacs au nord et la région du golfe du Mexique au sud. Cette région, boisée dans le nord, devient, au sud du 37e degré, une vaste plaine d'alluvion, ou alternent par places les épaisses forêts et les savanes ou steppes couvertes de hautes herbes tant que la sécheresse de l'été ne les a pas flétries, plaine semée çà et là de rangées de collines arrondies, souvent onduleuse, parfois marécageuse surtout aux bords du Mississippi.

La région des Appalaches.
La région des monts Appalaches, qui ferme à l'est la région des prairies est formée par une série de chaînes parallèles, orientées du sud-ouest au nord-est sur une longueur de 1800 kilomètres et sur une largeur de plus de 150 kilomètres. Les montagnes sont supportées par un plateau de 500 à 600 mètres d'élévation désigné dans la plus grande partie de son étendue sous le nom de Pays-Haut (Upper country). Les chaînes les plus orientales sont celles des monts Cumberland au sud et celle des Monts Alleghany au nord, entre la Kanawha et la Delaware; la plus orientale et la plus haute, celle des montagnes Bleues. Au pied de ces montagnes s'étend, à l'est, une longue terrasse désignée sous le nom de « Middle country », et à l'ouest jusqu'au delà de la vallée de l'Ohio, une autre terrasse plus étendue et plus accidentée encore. Les montagnes sont médiocrement élevées : à peine si quelques sommets atteignent 2000 mètres (mont Buckley 2026 mètres), mais leurs pentes sont presque partout boisées. Au nord de la Delaware, elles s'abaissent encore; le plateau se rétrécit tout en restant fortement ondulé, et prend divers noms : massif des Adirondacks, plateau granitique, se dirigeant vers le nord à travers l'état de New-York, rejoignant presque le plateau laurentien et fermant du côté de l'orient le vaste bassin des grands lacs, montagnes Vertes à l'est du lac Champlain, monts de Notre-Dame, tout granitiques aussi et se terminant dans le golfe du Saint-Laurent par le haut promontoire de Gaspé. 
-

Le lac Champlain.
Le lac Champlain, au pied du mont Defiance (Adirondacks) dans l'Etat de New York.

Les Adirondacks sont un massif isolé qui est séparé du massif des Appalaches par une étroite plaine dans laquelle passe le canal Erié et des montagnes Vertes par une autre plaine où coule l'Hudson et qui se relie presque de plain-pied par le lac Champlain à la plaine du Saint-Laurent.

La région de la côte Atlantique.
La région de la côte de l'océan Atlantique qui s'étend entre les terrasses de la région appalachienne et l'Océan, est plaine généralement assez accidentée dans le nord où elle est étroite et se distingue à peine du plateau; au contraire, large, basse, unie, marécageuse, couverte de forêts de pins et de cyprès dans le sud, terminée du côté de la mer par des lagunes et formant à sa pointe méridionale les vastes marais et les savanes inondées de la Floride.

La région laurentienne.
La région laurentienne (bouclier canadien) est composée presque entièrement de terrains précambriens, gneiss, quartzites, etc. ; elle forme autour de la baie d'Hudson un grand arc de cercle ouvert au nord et allant du Labrador au lac Huron et du lac Huron à  l'Océan Glacial; c'est une haute terre, désignée sous le nom de montagnes Laurentides, très accidentée, assez élevée à l'est, sans dépasser 500 à 600 mètres, d'un relief indécis à l'ouest, toute semée de petits lacs, et presque partout couverte de pins et de sapins dans la partie centrale où elle présente pour ainsi dire une seule et immense forêt; au nord-est et au nord-ouest elle se termine par des plateaux dits «-terres stériles » (barrengrounds); à l'ouest, le plateau se confond presque avec la prairie du nord qui s'étend jusqu'à la chaîne des Montagnes Rocheuses.

La région des Grans Lacs.
La région des Grands Lacs est une plaine composée de terrains paléozoïques. Elle est fertile surtout dans la péninsule canadienne s'étendant entre les Laurentides, les Appalaches et les prairies de I'ouest.

La région de la baie d'Hudson.
La région de la baie d'Hudson, enveloppée par l'arc de cercle des Laurentides, est une plaine glacée et stérile qui descend par une suite de terrasses jusqu'au rivage quelquefois marécageux, plus souvent élevé et rocheux de la baie.

La région du Golfe du Mexique.
La région du Golfe du Mexique, c'est-à-dire la région des bords du golfe du Mexique, commence dans les collines boisées de la Floride du nord auxquelles succèdent, en allant vers le sud, des terres basses, sablonneuses, puis les immenses savanes humides nommées « clairières indéfinies» (EvergIades); elle est bornée ensuite par les dernières pentes des Appalaches composées de collines gazonnées qui séparent des vallées d'un sol très riche, principalement la vallée de l'Alabama, une des plus fertiles du continent américain, et qui descendent au sud jusqu'à une côte basse, à l'ouest jusqu'au lit du Mississippi; ce lit est bordé de deux rangs de collines qui n'ont que 70 mètres au plus.
 

Région
Système montagneux
Sommets principaux (altitude)
Nord-Est de l'Amérique du Nord Groenland Gunnbjørn Fjeld (3700 m); mont Forel (3360); sommet de l'Inlandsis (3207); Dansketinden (2842)
Chaîne arctique Ellesmere : mont Barbeau (2616); Île  Axel Heiberg : pic Outlook (2210);  Terre de Baffin : mont Odin (2147); 

Monts Torngat : mont d'Iberville (1652 m); mont Torngarsoak  (1595); mont Cirque (1568 m)

Région Appalachienne Laurentides  Mont Raoul-Blanchard (1181 m); mont Belle Fontaine (1151)
Monts Notre-Dame Mont Jacques-Cartier (1270 m); mont Albert (1151).
Appalaches Montagnes bleues : Mont Mitchell (2037 m).

Adirondacks : mont Marcy (1629 m); Allegheny : Spruce Knob (1482 m); Catskill :  Slide Mountain (1270 m); Great Smoky Mountains : Clingmans Dome (2025 m); Green Mountains : mont  Mansfield (1339 m); White mountains : mont Washington (1917 m); Berkshires : Crum Hill (866 m); Mahoosucs : mont Old Speck  (1270 m); Taconics : mont Equinox (1170 m); Hudson Highlands : mont Beacon (491 m); Metacomet : mont Toby (1269 m).

Alaska
et Nord-Ouest
du Canada
Monts Alaska Denali (ou mont McKinley; 6235 m); Foraker (5181); Hayes (4175).
Monts Chugach Mt. Marcus Baker (4039); Steller (3048).
Monts Wrangell  Bona (5005); Mount Blackburn  (5000 m); Sanford (4939).
Chaîne de Brooks Mt Michelson (2816 m).
Péninsule Kenai Kenai (2150 m).
Monts Mackenzie Pic Keele (2972 m); Nirvana (2 773).
Cordillère Aléoutienne Shisshaldine (2856 m); Pavlov (2712);
Chaînes côtières
(et autres chaînes à l'Ouest des Rocheuses)
Monts St. Elias Logan (5960 m); Saint Elias (5489); Vancouver (4780).
Chaîne côtière de Colombie Britannique Mt Fairweather (4663 m); Waddington (4042); Crillon (3970).
Chaîne côtière d'Oregon et de Californie Montagnes Klamath : mont Eddy (2744 m); Pic Thompson (2744); Mont Hilton (2723).

Chaînes côtières septentrionales : Mt Linn (2468 m).

Chaînes côtières méridionales : Pic Junipero Serra (1787 m); Mont Diablo (1178 m); mont Hamilton (1279 m).

Chaînes Transverses : San Gorgonio (3505 m); pic San Bernardino (3246 m); San Antonio (3068 m).

Chaînes péninsulaires : Pic San Jacinto Peak (3302 m).

Montagnes de l'Etat de Washington Chaîne des Cascades : Mont Rainier (4392 m); Shasta (4317);  Adams (3751).

Monts olympiques : mont Olympus (2432 m) 

Sierra Nevada Mt. Whitney (4478 m); North Palissade (4341); Ritter (4010).
Région des Rocheuses Montagnes Rocheuses
(chaînes orientales)
Chaîne des Cassiars : Pic Churchill (3200 m); mont Roosevelt (2896).

Chaîne Columbia : mont Robson (3954 m); mont Columbia (3747 m); mont Assiniboine (3618 m); mont Brazeau (3500 m).

Crazy Mountains : Pic Crazy (3417 m).

Chaîne Lewis et Clark : Mont Cleveland (3182 m); Red Mountain (2865);

Swan Range : Swan Peak (2831 m); Mission Range  : Pic MacDonald (3189 m; Flint Creek Range (3099; Pionneer Mountains : Tweedy Mountain (3400 m); Pic Meade (3035 m).

Chaîne Absaroka : pic Francs (4009 m).

Monts Laramie : pic Clark (3947 m);  South Bald Mountain (3355).

Chaîne de la Wind River : pic Gannett (4207).

Chaîne des Tétons : Grand Teton (4200 m); Chaîne du Wyoming : pic Wyoming (3470 m).

Front Range : Pic Grays (4350 m); pic Longs (4346), mont Evans (4350), pic Pikes (4302)..

Chaîne Park : Mont Zirkel (3712);  pic  Lost ranger (3637); mont Ethel (3634).

Chaîne Gore : mont Lincoln (4354); mont Powell (4099).

Monts Sangre de Cristo : pic Blanca (4372 m); pic Crestone (4357); pic Culebra (4282);  pic Wheeler  (4011); pic Truchas (3994; Baldy Mountain (3792).

Monts Selkirk Mont Sandford (3519 m)
Chaîne Bitterroot Pic Borah (3859); P. Hyndman (3660); Pic Scott (3473 m); El Capitan (3043).

Monts de la Salmon River : White mountain West (3183 m).

Monts Clearwater : Stripe Mountains (2744 m).

Montagnes Bleues Rock Creek Butte (2770 m)
Big Horn Mountains Pic Cloud (4013 m).
Black Hills Pic Harney (2207 m); Mont Rushmore (1745).
Monts Sawatch Mont Elbert (4399 m); La Plata (4370); Yale (4327)

Elk mountains : Pic Castle (4341 m); pic West Elk (3973).

Monts Wasatch Pic Delano (3709 m); Milford (3707).
Monts Uinta Pic Kings (4123 m); Pic Marsh (3731).
Monts de San Juan Pic Uncompahgre (4 361 m).
Monts Sacramento et monts Guadalupe Pic Sierra Blanca (3649); Pic Guadalupe (2267 m).
Mexique Cordillère de Basse Californie Cerro de la Encantada (3078).
Sierre Madre Occidentale Cerro Puertecitas (3800 m). Cerro Chorreras (3150); Cerro Huchuelo (3150).
Sierra Madre Orientale Peña Nevada (3644 m); Sierra de Hediondilla (3596); Peña Alta (3153).
Sierra Madre du Sud Cerro Yucuyuacua (3703 m); Cerro Teotepec (3376).
Cordillère Néo-volcanique Citlaltépetl (5700 m); Popocatépetl (5452); Ixtacihuatl (5286); Nevado de Toluca (4578).
Sierra Madre de Oaxaca Zempoaltepec (3396 m); San Felipe (3111).
Sierra Madre de Chiapas Tacana (4064 m); Cerro de Zonlehuilz (2784).
Amérique Centrale Montagnes du Guatemala, du Salvador, du Honduras et du Nicaragua Sierra Madre Centro-Américaine : Tajamulco (4211 m); Acatenango (3960); Santa Maria (3772); Agua (3766); Fuego (3763).

Hauteurs de Cuchumatanes : Cerro de Chela (3800 m).

Cordillère Nombre de Dios (2590 m); Sierra de las Minas (2500); Cordillère volcanique du Nicaragua (2020).

Montagnes du Costa Rica et du Panama Cordillère de Talamanca : Chiripo (3819 m); Chiriqui (3478).

Cordillère de Tabasara : Cerro de Santiago (2828 m).

Antilles Montagnes de Cuba Sierra Maestra : Turquin (2000 m).
Montagnes d'Hispaniola
République Dominicaine

Cordillère centrale : Tina (3140 m).


Haïti

Massif de la Selle (2680 m); massif de la Hotte (2424).

.


[La Terre][Cartotheque][Etats et territoires][Histoire politique]

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

©Serge Jodra, 2018. - Reproduction interdite.