.
-

Ambartsumian

Ambartsumian ou Ambarzumyan (Viktor Amazaspovich), né 18 septembre 1908 à Tbilissi (Géorgie), mort le 20 août 1996, est considéré comme le père de l'école soviétique d'astrophysique théorique. Il avait seulement onze ans quand il a écrit ses premiers articles : La nouvelle période de 16 ans pour les taches solaires, et Description des nébuleuses en relation avec l'hypothèse de l'origine de l'univers. Formé à l'université de Leningrad (St. Petersbourg), il terminera ses études, en compagnie de Kozyrev, Ivanenko et Bronstein, à l'observatoire de Poulkovo (entre 1928 et 1931). Très tôt, Ambartsumian s'occupe d'une vaste gamme de problèmes. Il travaille aussi bien sur la théorie des spectres atomiques, que sur la quantification de l'espace. Un thème qu'il développe lors d'une conférence, qui se tient à Odessa, et à laquelle assistent entre autres Pauli, Dirac, Jordan et Sommerfeld. Dans un article publié avec Ivanenko en 1930, il aborde la question de la composition du noyau atomique. C'est aussi Ambartsumian, qui suggérera à Chandrasekhar une nouvelle façon d'aborder les difficultés que celui-ci rencontre dans les années 1930 dans la modélisation de l'intérieur des naines blanches.


Viktor Ambartsumian.

En 1934, à l'âge de 26 ans, il devient professeur à l'université de Leningrad. En 1946, il quitte Leningrad pour l'Arménie et fonde l'observatoire de Byurakan (plus de 4000 m d'altitude), ainsi qu'un journal, Astrofizica, qu'il dirigera jusqu'au milieu des années 1980. Entre-temps, il aura consacré des recherches au principes d'invariance appliqués à la théorie du transfert radiatif et à l'origine et à l'évolution des étoiles et des galaxies. Il aura ainsi été le premier à suggérer que les T Tauri sont des étoiles très jeunes. A cette occasion, il a introduit la notion d'association stellaire (qu'il répartit en deux groupes : les association OB et les associations T, Les Groupes dispersés), et proposé l'idée que qu'il s'agit de groupements de jeunes étoiles en expansion.

Il s'est par ailleurs occupé des processus évolutifs dans les galaxies des radiogalaxies et des AGN (noyaux actifs de galaxies) : il pense notamment qu'on peut voir dans ces derniers des processus explosifs à partir d'un noyau compact, plutôt que les effets d'une accrétion de matière par un corps massif. Il a travaillé sur la matière interstellaire, montrant sa distribution irrégulière (idée qu'elle se concentre en nuages). Il aura également été président de l'Académie arménienne des sciences (qu'il quitte en 1993), correspondant de 25 autres académies étrangères, président de l'Union astronomique internationale de 1961 à 1964., organisateur de conférences sur la recherche de civilisations technologiques extraterrestres, etc. Son ouvrage, traduit en anglais sous le titre Theoretical Astrophysics (1958), le premier de la sorte en provenance d'Union soviétique, a eu une audience considérable. (D'après Garik Israelian, BAAS, 1997).

.


Dictionnaire biographique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2004. - Reproduction interdite.