.
-

Alphonse VI, le Vaillant

Alphonse VI, le Vaillant, roi de Léon en 1065, Ier comme roi de Castille et de Galice en 1073; né en 1030, mort à Tolède le 30 juin 1109. Deuxième fils de Ferdinand Ier, il n'obtint dans le partage des Etats de son père que le royaume de Léon, et une partie de l'Estremadure.

Attaqué par son frère aîné D. Sancho, roi de Castille, il perdit la bataille du Pisuerga (19 juillet 1068), fut détrôné le 14 juillet 1070 et, après avoir perdu encore le combat du Carrion (juillet 1071), s'enfuit chez les Maures de Tolède; D. Sancho, ayant voulu s'emparer de Zamora qui appartenait à sa soeur Urraca, fut assassiné devant la place (4 octobre 1072), et Alphonse VI reparut à Léon et fut rétabli sur le trône (5 octobre 1072). Son frère cadet, D. Garcia, roi de Galice, essaya à son tour de le dépouiller; il fut fait prisonnier et enfermé au château de Luna pour le reste de ses jours. Enfin, les Ricos homes de Castille acceptèrent Alphonse VI comme roi, après lui avoir fait jurer entre les mains du Cid Campeador qu'il était innocent de la mort de D. Sancho. 

Maître de toute la monarchie castillane, Alphonse s'allia avec l'émir de Séville contre celui de Tolède, fils de son hôte. Tolède, attaquée dès 1078, ouvrit ses portes le 25 mai 1085, et Alphonse y établit des chrétiens du nord de l'Espagne et du sud de la France avec des fueros particuliers.

L'invasion des Almoravides fit alors courir à l'Espagne un grand danger, Alphonse s'allia contre les Maures avec Sancho Ramirez, roi d'Aragon, et Raymond Bérenger, comte de Barcelone. Il perdit néanmoins, le vendredi 23 octobre 1086, la bataille de Zélaka, à 14 km au nord de Badajoz; sans se laisser décourager, il continua à se fortifier par des alliances pendant que l'Almoravide Yousouf faisait la conquête de l'Espagne musulmane.

Il maria sa fille Urraca à Raymond de Bourgogne, sa fille Teresa à Henri de Besançon, qu'il fit comte de Portugal avec Lisbonne et Santarem pour places principales. En 1088, il était assez fort pour repousser devant la forteresse d'Alid une seconde invasion de Yousouf. En 1092, le Cid s'empara de Valence qui resta chrétienne jusqu'en 1102. Il ne put malheureusement éviter une troisième fois la guerre avec Ali et Temim, successeurs de Yousouf; comme son grand âge ne lui permettait pas de prendre part en personne à la campagne, il mit à la tête des troupes son fils unique D. Sancho, âgé de onze ans. 

La défaite de l'armée castillane à Uclès (29 mai 1308) et la mort de D. Sancho, tué dans la retraite, accablèrent Alphonse VI, qui mourut l'année suivante, laissant pour héritiers de son trône Urraca, déjà veuve, et son jeune fils Alphonse Raymondez.

.


Dictionnaire biographique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2005 - 2014. - Reproduction interdite.