.
-

Allori (Alessandro), dit le Bronzino, peintre florentin, 1535-1607, eut pour maîtres son oncle Angelo Allori, connu le premier sous le surnom de Bronzino, puis Michel-Ange. On estime de lui un Sacrifice d'Abraham, qui se trouve dans le musée de Florence, et la Femme adultère, dans l'église du Saint-Esprit de la même ville. Il avait étudié l'anatomie : aussi se distingua-t-il par la fidélité du dessin, plus que par la couleur.
-
Allori : Vénus et Cupidon.
Vénus et Cupidon, par Alessandro Allori, 1570.
Allori (Christofano). - Fils du précédent, surnommé aussi Bronzino, 1577-1621, le surpassa, surtout comme coloriste. On admire ses tableaux de Judith, de Saint Julien et de Saint François.
-
Allori : Judith et Holopherne.
Judith tenant le tête d'Holopherne, par Cristofano Allori, 1580.
.


Dictionnaire biographique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2006. - Reproduction interdite.