.
-

Alkindi (Al-Kindi)

Alkendi, Alkindi, Alchindius (Abou Yakoub ben Ishaq ibn-Assabah, de la tribu de Kindah, d'où son nom d'al-Kindi), dit le Philosophe par excellence, est un médecin, astronome  et philosophe arabe du IXe siècle, mort vers 860, vécut à la cour d'Al-Mamoun et de Motassem. Il fut un des premiers à étudier et à commenter Aristote, mais il prétendit allier la magie à la philosophie.

Versé dans la connaissance de la langue grecque, il sut tirer habilement parti des travaux des écoles d'Alexandrie et d'Athènes. Il traduisit en arabe une foule d'ouvrages grecs et y joignit de savants commentaires. En outre, il composa, dit-on, plus de deux cents traités sur des matières très diverses, telles que l'astronomie, l'arithmétique, la géométrie, la médecine, la logique, etc., dont Casiri a donné la liste dans sa Bibliothèque arabe. 

On lui doit notamment une Exhortation à l'étude de la philosophie; un traité de la Philosophie intérieure; des Questions logiques et métaphysiques; un traité sur la Composition des médicaments, et une Théorie des arts magiques; c'est le plus curieux de ses ouvrages. Flugel a écrit sa Vie, Leipzig, 1857.
 
Ses ouvrages sont remplis de faits curieux. On y trouve, entre autres, une observation du passage de Vénus sur le disque du Soleil, en l'an 839 de notre ère. (F. Hoefer).

.


Dictionnaire biographique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2006. - Reproduction interdite.