.
-

Aegidius ou Egidius, dit aussi le comte Gilles, d'abord lieutenant d'Aétius, puis maître des milices de l'empereur Majorien en Gaule. De 461 à 463, il fut occupé dans le midi de la Gaule contre les Wisigoths. Il mourut en 464, victime d'une épidémie selon les uns, et selon d'autres empoisonné. Il laissait un fils, Syagrius, qui lui succéda à la tête des armées romaines de la Gaule

Grégoire de Tours raconte que les Francs, après avoir chassé Childéric, en 457, choisirent Aegidius pour chef. Celui-ci  aurait alors régné pendant huit ans sur un petit Etat indépendant qui aurait compris Beauvais, Soissons, Amiens, Troyes, Reims et leurs territoires. Mais les guerres continuelles qu'il aurait eues à soutenir et la dureté de son gouvernement lui aureinet aliéné les esprits et les Francs l'auraient abandonné pour se rallier à Chilpéric. Aegidius se serait retiré à Soissons, qui lui était resté fidèle, laissant à son fils Syagrius les débris de ses États. Les historiens modernes ne voient dans ce récit qu'une légende. (M. Prou).



En bibliothèque - Grégoire de Tours, Historia ecclesiastica Francorum, I. II, chap. XI, XII, XVIII, et De gloria confessorum, chap. XXII. -  W. Junghans, Histoire critique dess règnes de Childerich et de Chlodovech, trad. G. Monod (Bibl. de l'Ecole des hautes études); Paris, 1879 in-8.
.


Dictionnaire biographique
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2005. - Reproduction interdite.