.
-

Wagner (Adolf). - Economiste né à Erlangen (Allemagne) le 25 mars 1835. Il est le fils du naturaliste Rudolf Wagner. Successivement professeur d'économie politique à l'Académie commerciale de Vienne (1858), à Hambourg (1863), à Fribourg (1868), à Berlin (1870), il a pris part à Eisenach, en 1872, à la suite d'une polémique sur les principes du libre échange, aux réunions de la nouvelle école des Kathedersocialisten ou « socialistes de la chaire », mais il s'en est plus tard séparé pour se rapprocher des socialistes purs. L'un des plus illustres parmi les économistes allemands, il s'est fait tout particulièrement l'apôtre du socialisme d'Etat, avec les chemins de fer, les assurances et les autres grandes institutions exploitées par le gouvernement. En 1882, il a été élu député et s'est notamment prononcé pour le monopole du tabac. Il a refusé un nouveau mandat en 1885. Il avait, pendant la guerre de 1870-1871, réclamé, l'un des premiers, l'annexion de l'Alsace et de la Lorraine.

Les écrits d'Adolf Wagner sont nombreux. Les principaux ont pour titre : Beiträge zur Lehre von den Banken (Leipzig, 1857); Die Geld und Kredit Theorie der Peeslchen Bankakte (Vienne, 1862); Die Ordnung des oesterreischischen Slaatshaushalts (Vienne, 1863); Die russische Papierwährung (Riga, 1868); System der deutschen Zettelbankgesetzgebung (Fribourg, 1870-1873; 2e id., 1875); Lehrbuch der Politischen Oekonomie (Leipzig, 1872); Die Zettelbankreform im Deutschen Reich (Berlin, 1874); Die neuest Silbkrisis und unser Münzwesen (Berlin, 1893).

.


Dictionnaire biographique
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2006. - Reproduction interdite.