.
-

Abell 1835

Amas de galaxies- Vierge


Source : The STScI Digitized Sky Surveycompositage : Imago Mundi, © 2011.
Abell 1835 (14 h 01 mn 02,03 s, +02° 51' 31,5") est un amas de galaxies situé à un redshift de z = 3,83 (environ trois milliards d'années-lumière). Sur l'image de l'observatoire du mont Palomar ci-dessus, il n'apparaît que comme un essaim de minuscules taches floues, d'aspect banal, perdues entre quelques étoiles de notre Galaxie. Une équipe d'astronomes utilisant le VLT a cependant découvert grâce à lui, selon l'annonce qu'ils en ont faite le 1er mars 2004, la galaxie la plus éloignée connue jusque là, grâce à l'effet d'amplification (selon un facteur qui serait compris entre 25 et 100) de la lumière dont la masse gravitationnelle de l'amas est la cause (Les Grandes structures).

Les auteurs de cette découverte (Roser Pellò, Daniel Schaerer, Jean-François Le Borgne,  Johan Richard  et Jean-Paul Kneib  - ces deux derniers ayant également participé à l'équipe qui, quinze jours plutôt, avec décroché le record précédent (z=7!) dans la direction de Abell 2218... ) attribuent à cette galaxie (étiquetée IR 1916) un redshift compris entre 9 et 11. De quoi placer l'objet, selon les paramètres cosmologiques adoptés aujourd'hui, à 13,23 milliards d'années-lumière de nous, soit à une date située seulement 470 millions d'années après le big bang (à une époque l'univers n'avait que 3 % de son âge actuel).  IR1916 serait une galaxie d'environ 3000 années-lumière de diamètre seulement, affectée par une intense activité de formation stellaire depuis quelques dizaines de millions d'années. Par delà son caractère spectaculaire, ce type de découvertes confirme d'une part que les toutes premières étoiles se sont formées très tôt dans l'histoire cosmique (selon les théoriciens, on s'attend qu'elles aient apparu vers des redshifts compris entre z = 15 et z = 20), et laisse espérer d'autre part qu'il sera peut-être possible dans un avenir proche d'accéder à cette époque reculée. 
--


Crédit : ESO, D. Schaerer (Observatoire de l'Université Genève et Observatoire Midi-Pyrénées)
et R. Pelló (Observatoire Midi-Pyrénées) .
.


[Constellations][Système solaire][Dictionnaire cosmographique]

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2004. - Reproduction interdite.