.
-

Vertu

Le mot vertu est rarement employé dans la Bible et, en conséquence, rarement dans la théologie protestante. Il y est remplacé par des noms exprimant des conceptions plus religieuses : image de Dieu, crainte de Dieu, amour de Dieu, justice, foi, fidélité, obéissance, don, grâce ou charisme, sagesse, vérité, esprit. 

Les théologiens catholiques distinguent trois sortes de vertus : les intellectuelles, les morales ou cardinales et les théologales. 

• Les vertus Intellectuelles sont celles qui perfectionnent le jugement, pour la connaissance du vrai, soit spéculatif, soit pratique. On en compte cinq : l'intelligence, la sagesse, la science, la prudence et l'art. 

• Les vertus morales ou cardinales perfectionnent la volonté, pour l'exercer à faire le bien-honnête en tout genre. On en compte quatre principales
la prudence, la force, la tempérance et la justice. Elles sont appelées cardinales, parce qu'elles sont comme la base et le pivot de la vie honnête.

 • Les vertus théologales ont Dieu pour objet immédiat, en tant qu'il peut être connu par la révélation. Ce sont la foi, l'espérance et la charité. 

II y a aussi des vertus acquises et des vertus infuses. 
• Les vertus acquises sont celles qu'on acquiert par les seules forces de la nature, et qui disposent aux actions conformes à la droite raison. 

• Les vertus infuses sont celles que Dieu produit en nous, sans nous, et qui disposent aux actions surnaturelles et divines. (GE)..

.


Dictionnaire Religions, mythes, symboles
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2013. - Reproduction interdite.