.
-

Saint-Valentin. - Cette fête qui se place le jour de la Saint-Valentin (14 février) coincide avec la date de la célébration des Lupercales dans l'Ancienne Rome, ce qui suggère qu'elle pourrait en être une forme christianisée. Toujours est-il que cette fête, qui est en quelque sorte "la fête des jeunes gens des deux sexes", ou, selon la conception actuelle, "la fête des amoureux",  est surtout restée vivace dans les pays anglo-saxons, et (un peu de la même façon que la fête d'Halloween) ne s'est universalisée qu'assez récemment, par l'effet de l'expansion de la culture américaine.

Dans la tradition telle qu'elle se maintenaient en Angleterre à la fin du XIXe siècle, la veille au soir, on tire au sort les noms de ceux qui seront valentins ou valentines; ou bien un jeune homme prendra pour valentine la première jeune fille qu'il aura rencontrée le 14 février. Le valentin a pour obligation de faire un présent à sa valentine, et de demeurer son cavalier servant pendant toute l'année. Ce sont des sortes de fiançailles. 

Cet usage se complique de l'envoi par les jeunes gens de toutes sortes de cadeaux burlesques et de lettres anonymes à toutes les jeunes filles qu'ils connaissent, même très vaguement. Les vieilles demoiselles sont surtout l'objet de ces plaisanteries, dont elles se montrent d'ailleurs fort honorées. Car c'est une amère déconvenue pour une fille de n'avoir pas de valentin, ou de ne recevoir aucune lettre, aucune petite image sentimentale, le jour de la Saint-Valentin.

.


Dictionnaire Religions, mythes, symboles
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2004. - Reproduction interdite.