.
-

Les Thesmophories
Les Thesmophories étaient une des fêtes les plus importantes du calendrier athénien, célébrée au mois Pyanepsion, le quatrième de l'année, qui concorde avec notre mois de novembre. Elle était, comme les Éleusinies qu'elle suivait de près, en rapport avec le culte de Déméter et de Coré sa fille (Mythologie grecque); elle avait un double but : de remercier la divinité pour les bienfaits de l'agriculture et de lui faire honneur de la vie réglée par la loi, qui, sous son influence, succéda à la barbarie nomade et à la promiscuité des unions libres. C'est pour cela qu'elle était célébrée, ainsi que la fête de la Grande Déesse à Rome, par les femmes seules, à l'exclusion des hommes; toutes les femmes de condition libre, unies à des citoyens par légitime mariage, y étaient admises.

Chaque dème en désignait deux parmi les plus considérées, qui avaient à accomplir les rites au nom de la communauté entière et à pourvoir au repas qui servait de conclusion à la cérémonie. Toutes, d'ailleurs, s'y préparaient par plusieurs jours de continence, et cette coutume fournissait matière aux plaisanteries des satiriques; Aristophane nous en a transmis le souvenir, soit dans Lysistrate, soit dans les Femmes aux Thesmophories

La fête durait cinq jours; les épisodes principaux étaient une procession nommée Stenia jusqu'au bourg d'Halimus, des cérémonies nocturnes au temple de Déméter dans cette localité; un jour de jeûne au retour, comme préparation à la grande fête de Calligeneia, laquelle terminait la fête par un joyeux repas et aussi par des danses qui n'avaient rien de religieux; avant de se séparer, les femmes faisaient une offrande aux déesses en réparation des fautes commises durant la célébration.

La légende faisait remonter l'institution des Thesmophories aux filles de Danaüs, venues d'Égypte, qui l'auraient apportée dans le Péloponnèse. Elles furent surtout en honneur à Athènes, d'où elles se répandirent en Asie Mineure et même en Sicile; nous ne la connaissons que sur la foi de témoignages athéniens. (J.-A. Hild).

.


Dictionnaire Religions, mythes, symboles
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2008. - Reproduction interdite.