.
-

Téménos

Le mot grec téménos se rattache à la racine tem, d'où temnô, couper, partager, et se retrouve dans le templum des Latins, désigne I'emplacement consacré et réservé par la religion à une divinité qui en devient le possesseur idéal et en dispose pour son culte.

Le téménos est plus que le temple et peut exister sans lui : l'édifice religieux, l'autel, l'image divine, le bois sacré, les fontaines saintes en sont les diverses parties. Mais il peut y avoir un temenos sans aucune de ces déterminations topiques : il suffit d'un espace délimité par une cérémonie religieuse. A l'origine, le mot désignait aussi le domaine royal, et nous le trouvons avec ce sens dans l'Iliade et l'Odyssée

Un lexicographe le définit ainsi  :

« On appelle téménos toute espèce de lieu réservé en l'honneur de quelqu'un, un temple, un autel, un domaine attribué, soit à un dieu, soit à un roi ». 
De toute façon, il implique la notion d'une propriété publique par opposition avec le domaine privé.
Téménos a aussi été le nom de personnages de la mythologie grecque.
Téménos, fis de Pélasgos. Il éleva Héra, à Stymphale en Arcadie

Téménos, fils de Phégée

Téménos, Héraclide, fils d'Aristomaque et père de Celsus, de Cérynès, de Phalcès, d'Agraeus et d'Hyrnétho. S'étant rendu maître d'Argos, Il en chassa Tisamène, et maria Hyrnétho à Déiphontès. Il mourut assassiné par ses fils, jaloux de l'affection qu'il témoignait à son gendre. 

.


Dictionnaire Religions, mythes, symboles
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2004. - Reproduction interdite.