.
-

Taurobolies ou Tauroboles. - Cérémonies en l'honneur de la déesse Cybèle, surnommée la Grande Mère des Dieux, Mater magna Deûm, et de son divin compagnon Attis

Le taurobole était à la fois un sacrifice et un acte de purification. On immolait un taureau à la déesse et un bélier au dieu, au-dessus d'une fosse couverte d'un plancher à claire-voie; dans cette fosse se trouvait un fidèle, qui, était inondé du sang des victimes. Ce baptême sanglant passait pour purifier celui qui le recevait des souillures de la vie, pour lui donner en quelque manière une existence nouvelle. 

taurobole
Un taurobole.

Cette coutume était originaire de la Phrygie et se retrouve aussi dans le sybolisme du mithriacisme; après l'ère chrétienne, elle se répandit, notamment à la faveur de l'expansion du culte de Mithra, dans l'empire romain; de nombreuses inscriptions et des bas-reliefs attestent sa diffusion en Italie et en Gaule au IIe et au IIIe siècle ap. J.-C. 

La cérémonie se célébrait.tantôt pour de simples particuliers, tantôt pour des cités et des provinces que représentaient des initiés. (J. Toutain).

.


Dictionnaire Religions, mythes, symboles
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2005. - Reproduction interdite.