.
-

Le Sphinx

Le Sphinx est un monstre fabuleux que l'on trouve en Égypte et en Grèce. En Égypte le Sphinx était une statue colossale représentant généralement un lion accroupi, à poitrine et à tête de femme ou d'homme. La mythologie grecque a placé le Sphinx aux environs de la Thèbes de Béotie, et en a fait un être vivant; mais, au corps de lion et à la tête de jeune fille des Égyptiens elle a ajouté des ailes d'aigle; elle était aussi représentée parfois avec un corps de chien.
-
Le Sphinx.
Le Sphinx. Statue trouvée à Spata. Style archaïque.
Musée national d'Athènes.

Le Sphinx, disent les poètes grecs, était une vierge énigmatique qui proposait une énigme à deviner. Selon la mythologie, le sphinx avait été envoyé par Héra (ou par Dionysos, Arès ou Hadès) pour punir le forfait de Laios : c'était, selon d'autres, une ménade transformée en sphinge. La sphinge était fille de Typhon et du serpent Echidna (ou bien d'Orthos et de la Chimère); ses frères et soeurs étaient les chiens Orthros et Cerbère, le lion de Némée et le dragon Ladon, la Chimère et l'Hydre. Le sphinx se tenait sur la route de Delphes à Thèbes, et proposait aux passants des énigmes à résoudre, telle que celle-ci, posée à Oedipe :

« Qu'est-ce qui est le matin à quatre pieds, à midi sur deux pieds, et le soir à trois pieds?-»
Ceux qui ne les devinaient pas étaient tuées et jetés à la mer; Oedipe trouva le sens de l'énigme : il s'agit de l'humain qui dans son enfance marche sur les pieds et les mains, et dans sa vieillesse se sert d'un bâton pour appuyer ses pas. Alors le Sphinx, vaincu se précipita lui-même dans les flots, et Thèbes, dont les habitants avaient eu tant à souffrir de ce monstre, plaça sur le trône son libérateur et lui fit épouser veuve du dernier roi.-
-
Kircher : Oedipe égyptien résolvant l'énigme du sphinx.
Oedipe égyptien résolvant l'énigme du sphinx
Une synthèse des traditions grecque et égyptienne,
par Athanasius Kircher (XVIIe s.)


En Grèce, les sphinx n'ont gardé de l'Égypte que le mélange de la forme humaine et léonine; ils ont infiniment plus varié qu'en Égypte au point de vue de l'aspect et de la signification : ils sont d'ailleurs toujours féminins (ce sont des sphinges). En général, ils se présentent sous la forme d'un corps de lion ailé que surmontent une poitrine et une tête de jeune fille 

Les représentations de l'art grec sont très nombreuses : on trouve des sphinx sur des monnaies de Chios avec la lyre ou l'amphore ou encore des torches croisées; à d'autres époques le sphinx et la sibylle sont représentés comme des attributs des voyants, sur des monnaies, des pierres précieuses, des vases, des métopes retrouvées dans la Troade, etc.

 
.


Dictionnaire Religions, mythes, symboles
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2004. - Reproduction interdite.