.
-

Sem

Sem, sans doute au sens de « réputation, gloire» (personnage de la Bible). - Nom de celui des trois fils de Noé, qui devait servir de tige au peuple élu d'Israël. On sait que l'auteur juif du chap. X de la Genèse répartit les peuples, de lui connus, entre les trois fils de Noé, dont la postérité aurait repeuplé la Terre ravagée par le Déluge

En partant de cette donnée ingénieuse, mais sans fondement, et dont le principe ne nous apparaît pas toutefois avec une parfaite clarté (d'ethnographie, au sens moderne du mot, il ne saurait être question, ni de groupement politique, ni de groupement religieux), les théologiens ont prétendu imposer ces divisions aux sciences modernes comme principes d'un groupement méthodique des peuples et des langues. 

De là est née, en particulier, l'appellation de peuples et de langues « sémitiques » (Les langues afrasiennes); un usage plus rationnel tend à l'emploi de catégories fondées uniquement sur l'observation scientifique. Le terme de langues sémitiques est sans doute resté pour désigner la famille de langues apparentées à l'hebreu, à l'arabe, au phénicien ancien ou à l'akkadien, parlé jadis en Mésopotamie, mais evédiemment on ne doit pas donner à cette appellation de sens qu'il n'a pas. 

Dans la parole fameuse prêtée à Noé

« Que Dieu étende les possessions de Japhet, qu'il habite dans les tentes de Sem et que Chanson soit leur esclave! » (Genèse, IX, 27),
on pourrait voir un souhait de bienvenue à Japhet-Javan (la Grèce), invité à se mêler fraternellement à Sem-Israël, tandis que Chanaan reste l'objet de l'animadversion divine. (M. Vernes).
.


Dictionnaire Religions, mythes, symboles
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2007. - Reproduction interdite.