.
-

Sarpédon

Sarpédon (personnages de la mythologie grecque). - Les deux principaux héros qui portent ce nom paraissent ne devoir former qu'un même individu; du moins les traits de leurs mythes se sont-ils souvent, à tort ou à raison, confondus de telle sorte qu'on peut difficilement les Isoler, comme le font les mythographes.

1. - Homère ne connaît qu'on seul Sarpédon, prince lycien, fils de Zeus et de Laodamie, et allié des Troyens. Célèbre par son courage. II fit mordre la poussière à un grand nombre de Grecs et périt de la main de Patrocle, Héra s'étant opposée aux efforts de Zeus, qui voulait le sauver. Après un combat acharné, les Grecs restèrent enfin maîtres de son corps, horriblement défiguré. 
-

Sarpédon avec Hypnos et Thanatos.
Hypnos et Thanatos transportant le corps de Sarpédon 
au pied du trône de Zeus. Grand cratère. Musée du Louvre.

Mais Apollon, descendant des hauteurs de l'Ida, par ordre de Zeus, enleva le cadavre, le lava dans les eaux du fleuve, le parfuma d'ambroisie, et le confia ensuite au Sommet (Hypnos) et à la Mort (Thanatos), qui le portèrent au milieu de son peuple. Là, les amis et la famille de Sarpédon lut firent des funérailles magnifiques, et lui élevèrent un tombeau orné d'une colonne. 

Homère ne nous dit rien de plus sur ce héros, que Diodore fait fils d'Évandre; Virgile lui donne deux frères, Clarus et Thémon, et un fils, Antiphates; il Insinue de plus qu'il fut inhumé dans la Troade. Eustathe explique ainsi comment Sarpédon obtint la souveraineté de la Lycie, qui reveunit, par droit d'héritage, à Glaucus, fils d'Hippolochus. Celui-ci, en discussion avec son frère Isandrus, auquel il disputait le pouvoir, souscrivit à la convention suivante : il fut convenu qu'on placerait un anneau sur la poitrine d'un enfant, et que celui-là dont la flèche traverserait l'anneau, serait roi. Laodamie, soeur des deux prétendants, offrit son fils pour cette épreuve, et les Lyciens, pour honorer son courage, donnèrent plus tard le trône à son enfant.

Sarpédon avait un autel dans la ville de Xanthe, en Lycie. On conservait dans ce pays une lettre qu'il avait écrite de Troie.

2. - Fils de Zeus et d'Europe. En lutte avec Minos, ainsi que Rhadamanthe, il quittae son pays natal et se rendit en Cilicie, où il se signala contre les Lyciens. Il obtint en récompense une partie de ce pays, et fut père d'Evandre. Zeus lui accorda de vivre pendant trois âges d'homme. 

3. Fils de Poséidon et frère de Poltys: Il tut tué par Héraclès.

.


Dictionnaire Religions, mythes, symboles
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2004 - 2011. - Reproduction interdite.