.
-

Le Puja

De toutes le pratiques religieuses des Hindous, le Puja ou Poudja (= adoration, sacrifice) est celle qui a lieu le plus souvent dans leurs cérémonies publiques et privées, dans les temples et ailleurs. Tout brahmane est indispensablement obligé de l'offrir au moins une fois chaque jour aux dieux domestiques qu'il conserve dans sa maison.

Il y a trois sortes de Pujas : le grand, le moyen et le petit. Le grand sacrifice est composé des parties suivantes :
-

Ahvâna, l'évocation de la divinité.

Asana; on lui présente un siège pour s'asseoir.

Swâgata; on lui demande si elle est arrivée saine et sauve, et s'il ne lui est survenu dans sa route aucun accident.

Padya; on lui présente de l'eau pour se laver les pieds.

Argha; on lui offre de l'eau dans laquelle on a mêlé huit sortes d'ingrédients, comme des fleurs, du safran, de la poudre de bois de santal.

Alchmanya ; on lui fait une offrande d'eau pour se laver la bouche et le visage, de la manière prescrite.

Madhou-parka; on lui présente à boire, dans un vase de métal, du miel, du sucre et du lait mêlés ensemble.

Snâna-djâla , de l'eau pour faire le bain.

Vasan-âbharanisa; on lui présente des habits, des joyaux et autres ornements.

10° Gandha, du santal réduit en poudre. 

11° Akchata, des grains de riz enduits de safran.

12° Pouchpa, des fleurs.

13° Dhoupa, de l'encens.

14° Dipa, une lampe allumée.

15° Naivédya; cette dernière offrande se compose de riz bouilli, de fruits, de beurre liquéfié, de sucre et autres comestibles, et de bétel.

Avant d'offrir ces différentes choses on doit avoir soin de répandre dessus un peu d'eau avec le bout des doigts. On finit en se prosternant devant la divinité.

Pour le Puja moyen, on offre les neuf derniers articles; et pour le petit les six derniers seulement. Quand on fait des sacrifices sanglants aux divinités malfaisantes ou aux démons, on leur présente la chair et le sang des animaux qu'on immole.

Quand le Pouja a lieu dans les temples, les danseuses forment des pas en présence de la statue, pendant la cérémonie. Des brahmanes chassent les mouches avec des éventails de plumes de paon, et les autres présentent les offrandes.

Il n'appartient qu'aux brahmanes de faire le Puja dans les maisons particulières, parce qu'il faut que la divinité y soit présente, et que seuls ils ont le droit de la faire descendre sur la terre.

Dans certaines fêtes de l'année, tous les Hindous sont obligés à cette cérémonie; elle consiste à faire des offrandes et un sacrifice au dieu. Le brahmane dispose à cet effet un lieu que l'on purifie avec de la bouse de vache dont on enduit le sol, et de l'urine du même animal dont on asperge la chambre. On met au milieu une cruche d'eau couverte, autour de laquelle on allume des lampions pleins de beurre. Lorsque tout est préparé, le brahmane, assis à terre, la tête nue, récite des prières, et de temps en temps, jette sur la cruche des fleurs et du riz.

Lorsque les évocations sont finies, le dieu doit se trouver dans la cruche; alors on lui fait des offrandes, mais intéressées; car on lui présente ce qu'on désire que l'année rende au centuple, comme des fruits, du riz et du bétel, mais point d'argent. Le brahmane fait ensuite le sacrifice, qui consiste à brûler devant la cruche plusieurs morceaux de bois, que lui seul a le droit, de jeter au feu l'un après l'autre, et aux instants exigés par la prière qu'il récite. La cérémonie faite, le brahmane congédie le dieu par une autre formule. 

.


Dictionnaire Religions, mythes, symboles
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2011. - Reproduction interdite.