.
-

Psychostasie, c.-à-d. en grec pesée des âmes. La croyance qu'après la mort les actions humaines sont jugées avec une sévère équité a fait comparer cet examen à une pesée, dans lequel la Divinité met en balance le poids de nos vertus et celui de nos fautes. Cette image de la rémunération future passant du langage dans les idées, on prit à la lettre la pesée des âmes. On en trouve, dès la plus haute antiquité, des preuves écrites ou figurées : sur plusieurs monuments de l'Égypte Anubis, Horus, ou Thméi (déesse de la justice), pèsent les âmes dans une balance; dans la religion des Hindous, Dherma pèse aussi les bonnes et les mauvaises actions. 
-
Notre-Dame de Paris : la pesée des âmes.
La pesée des âmes sur le portail du Jugement dernier de Notre Dame de Paris.
 © Photo : Serge Jodra, 2009.

La même idée métaphorique existe dans l'explication que Daniel donna des trois mots écrits par une main mystérieuse sur les murs du palais de Balthazar : "Vous avez été pesé dans la balance, et on vous a trouvé trop léger." II existe dans Homère(Iliade, XX, 210) et dans Virgile (Enéide, XII, "725) des allusions à la psychostasie. Les premiers chrétiens adoptèrent la balance comme un symbole du Jugement dernier. (B.).



Winckelmann a publié une patère étrusque en bronze, sur laquelle Mercure pèse dans une balance deux petites figures d'hommes. La Psychostasie est un sujet que traitèrent fréquemment les artistes du Moyen âge dans les bas-reliefs et les fresques des églises, dans les peintures des manuscrits. On la voit représentée aux cathédrales de Paris, Bourges, Chartres, Amiens, Rouen, etc.
.


Dictionnaire Religions, mythes, symboles
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2004. - Reproduction interdite.