.
-

Philippisme ou Crypto-calvinisme. - On appelle ainsi une tendance dogmatique dans l'Église luthérienne, se rattachant aux idées du collaborateur de Luther, Philippe Mélanchthon. Celui-ci avait apporté quelques modifications à la confession d'Augsbourg, en particulier dans l'article X (la Sainte Cène), pour faciliter un rapprochement avec les réformés. Dans la suite, surtout après la mort de Luther, il accentua de plus en plus cette tendance conciliatrice, sacrifiant certaines doctrines essentielles, et recourant à des formules vagues et à double entente. Il s'attira la colère des luthériens stricts et fut vivement combattu, particulièrement par Flacius.

En réalité, cette prétendue conciliation ne fit qu'irriter les esprits et envenimer la querelle. Comme elle servit, dans plus d'une église, à substituer subrepticement le calvinisme au luthérianisme, on lui donna le nom de crypto-calvinisme. C'est surtout dans le Palatinat et dans la Saxe que la lutte fut vive, signalée par des emprisonnements et des exécutions. Victorieux dans le Palatinat, le cryptocalvinisme succomba dans la Saxe. (C. P.).

.


Dictionnaire Religions, mythes, symboles
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2005. - Reproduction interdite.