.
-

Og

Og (personnage de l'Ancien Testament) était le roi de Basan (ou Bazan). La Bible le donne comme le dernier des géants du peuple des Réphaïm. Le Deutéronone  précise qu'on gardait à Rabbat-Ammon (plus tard Philadelphie), capitale des Ammonites, un objet en fer (peut-être en basalte) qu'on désignait comme le lit du géant Ce lit (peut-être un sarcophage, peut-être ne sépulture mégalithique) aurait mesuré plus de 4 m sur 2 (9 coudées sur 4). On voit comment l'interprétation populaire d'un monument mal compris a donné naissance à une assertion d'apparence historique (Nombres, XXI; Deutéronome III et IV).

Les rabbins n'ont pas manqué d'exagérer son histoire : ils disent qu'il naquit avant le Déluge, que dès sa plus tendre enfance il était déjà si fort, qu'il brisait en se couchant tout autre berceau qu'un berceau de fer, et qu'il ne se sauva de l'inondation générale qu'en montant sur le toit de l'arche où étaient Noé et sa famille. Ce patriarche lui fournissait des vivres, non par compassion, mais pour faire voir aux humains qui viendraient après le Déluge quelle avait été la puissance de Yahveh en exterminant de pareils monstres. 

Dans la guerre qu'il fit aux Hébreux, il avait enlevé une montagne large de 6000 pas pour la jeter sur le camp d'Israël et pont écraser toute l'armée d'un seul coup; mais Yahveh avait permis que des fourmis eussent creusé la montagne dans l'endroit où elle posa sur sa tête, eu sorte qu'elle tomba sur le cou du géant qui en eut la tête ensevelie. Ensuite ses dents s'étant accrues extraordinairement, s'enfoncèrent dans les flancs de la montagne et l'empêchèrent de s'en débarras ser, de sorte que Moïse put le tuer sans trop de difficulté en le frappant à la cheville, car il ne put atteindre plus haut; et pourtant Moïse avait lui-même six aunes de hauteur; il prit une hache de la même grandeur et fit un saut de six aunes de haut. (A. B.).

.


Dictionnaire Religions, mythes, symboles
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2004. - Reproduction interdite.