.
-

Océanos

Océan ou Océanos (Oceanus, Okeanos) - L'Océan, dans la mythologie grecque, est à envisager sous deux aspects différents il est le premier, le plus grand de tous les fleuves, celui qui donne naissance à tous les cours d'eau sur la Terre et qui enveloppe de toutes parts le continent. Il est ensuite une personnification anthropomorphique qui fait partie de la classe des grands dieux et donne lui-même naissance. à la nombreuse lignée des divinités maritimes ou simplement aquatiques. 
-
Océanos.
Le dieu Océanos.
Musée du Vatican, Rome.

Comme fleuve, il n'est question ni de sa source, ni de son embouchure; sur ses bords habitent des peuples mystérieux, les uns dans une parfaite félicité, les autres au sein des brouillards et des ténèbres, dans le voisinage des régions de la mort. Le Soleilsort de son sein à l'Orient, il s'y plonge le soir vers l'Occident, et, au delà, il n'y a plus que le royaume de Hadès; les deux phénomènes sont mis en relation par une course nocturne d'Hélios (le Soleil) qui, contournant les bords du monde semblables à ceux d'une coupe immense, revient chaque jour à son point de départ. 

Hécatée de Milet fut le premier qui essaya, dans ces vagues notions, de mettre quelque précision géographique. Il soupçonne l'océan Indien et en fait dériver le Nil qui vient se jeter dans la mer Intérieure; il connaît aussi les colonnes d'Hercule à l'Ouest et au delà l'océan Atlantique. Cependant au temps d'Aristote le nom d'Océan s'applique à la grande mer extérieure qui se répand vers les régions gréco-italiques, d'une part à travers les colonnes d'Hercule, d'autre part avec la mer Rouge et le Nil. Ce fut plus tard seulement, quand les régions du Nord furent explorées, qu'on distingua divers Océans indé-pendants et que l'unité de la conception mythique d'Océanos, père de tous les cours d'eau, fut abandonnée.
En tant que personnification divine, Oceanos est un fils d’Ouranos et de Gaïa (le Ciel et la Terre) frère et époux de Téthys, la mère nourricière, le père d'Eurynomé, personnification des ténèbres profondes, et de Persé qui est elle-même l'épouse d'Hélios. 

On lui donnait également pour fils les principaux fleuves connus et pour filles toute la lignée des Océanides (nymphes des mers). Il était d'ailleurs considéré à l'origine de toutes choses et par là même le père de tous les dieux; de sorte que le philosophe Thalès, qui faisait de l'eau le principe universel des êtres, interprétait simplement par une abstraction scientifique l'opinion des anciens poètes sur l'origine du monde, sorti de l'Océan. On se représentait Océanos comme un vieillard de noble prestance, de sentiments doux et bienveillants, qui vit bien loin des agitations, au sein des eaux profondes. (J. A. H.).

.


Dictionnaire Religions, mythes, symboles
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2004. - Reproduction interdite.