.
-

Nimbe (du latin nimbus, nuage), nom que les Anciens donnaient, tantôt au nuage dans lequel un dieu s'enveloppait pour descendre sur la terre, tantôt à la couronne lumineuse d'une divinité, d'Apollon ou le Soleil par exemple. Le nimbe est aussi un attribut de la sainteté dans l'iconographie chrétienne : comme la gloire et l'auréole. il entoure la tête des personnes divines, des anges et des saints; on en a mis même quelquefois aux empereurs et aux rois comme marque de leur puissance. Le nimbe est variable de forme. Lorsqu'il est triangulaire, il ne convient qu'à Dieu; il indique la Trinité, sans désigner particulièrement une des trois personnes; si, de plus, il est inscrit dans un cercle, il indique en outre l'éternité. Le nimbe circulaire uni convient aux personnes divines, aux anges et aux saints; quand il se place sur la tête d'une des trois personnes divines, on le marque d'une croix, et il est dit nimbe crucifère. Le nimbe est aussi souvent rayonnant, c.-à-d. accompagné de rayons : lorsque ceux-ci forment une croix, le nimbe est encore crucifère. Les nimbes portent quelquefois le nom des personnes qu'elles couronnent. Enfin ils prennent différentes désignations suivant leurs ornements; c'est ainsi qu'on dit qu'un nimbe est polylobé, festonné, orlé, etc. La couleur donnée aux nimbes dans les anciennes peintures a été quelquefois symbolique, comme le prouve le nimbe noir, ou nimbe en deuil, attribué au traître Judas; plus souvent elle est purement hiérarchique. Un manuscrit de la bibliothèque de Strasbourg, peint, dit-on, par Herrade, abbesse du monastère de Ste-Odile en Alsace, représentait tout le Paradis : le Christ, les Vierges, les Apôtres, les Martyrs et les Confesseurs portent le nimbe doré; les Prophètes et les Patriarches, qui n'ont connu la vérité qu'imparfaitement et à travers des métaphores, ont le nimbe en argent; les continents sont nimbés en rouge, les mariés en vert, les pénitents en couleur jaunâtre légèrement nuancée.
.


Dictionnaire Religions, mythes, symboles
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2004. - Reproduction interdite.