.
-

Naïades

Naïades (du grec Naiein, couler), nymphes qui dans la mythologie grecque présidaient aux rivières, au fontaines et aux sources, d'où leur nom. On les disait filles de Zeus; d'autres les font filles du fleuve Achélous. Strabon les compte au nombre des prêtresses de Dionysos. Quelques-uns les font mères des satyres. 

Les Anciens les honoraient d'un culte particulier. On leur offrait eu sacrifice des chèvres et des agneaux, avec des libations de vin, de miel et d'huile; le plus souvent on se contentait de mettre sur leurs autels du lait, des fruits et des fleurs : le culte de ces divinités champêtres ne s'étendait pas jusqu'aux villes. 
-
Mignot : Naïade.

Une Naïade, oeuvre de Mignot (Fontaine des Haudriettes, à Paris, ca. 1770).

On les peint jeunes, jolies, assez ordinairement les bras et les jambes nus, appuyées sur une urne dont l'eau s'épanche, ou tenant à la main un coquillage est des perles dont l'éclat relève la simplicité de leur parure; une couronne de  roseau orne leur chevelure argentée qui flotte sur leurs épaules. On en voit sur les monnaies de Syracuse.

.


Dictionnaire Religions, mythes, symboles
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2004. - Reproduction interdite.