.
-

Mochabbihtes (Mochabbiha). - Ancienne secte musulmane. Selon les Mochabbihtes, la négation des attributs éternels de Dieu défendue par les Djabrites  est une hérésie. Il n'y a aucune différence entre les attributs d'essence et les attributs d'action; le Coran s'explique par allégorie.

Ces trois principes formaient le dogme des attributistes divisés en deux fractions : ceux qui s'arrêtaient à ces interprétations, et ceux qui assimilaient Dieu aux créatures.

Ces derniers furent désignés sous le nom de Mochabbiha ou assimilateurs. Le Kitab-el-Maouaqif les donne comme une des principales sectes dissidentes de l'Islam sunnite.

Ils croyaient à l'identification des êtres humains avec Dieu, et n'admettaient pas une autre manière de voir. Un certain nombre d'entre eux approuvaient les idées des Ghoulât (Islam chiite), d'après, lesquelles « Dieu est un corps  qui se meut, se transporte, pénètre dans les autres corps ».

D'autres, comme les Hachouïa, reconnaissaient que Dieu est un corps, mais ne ressemble pas aux autres corps. Il est composé de chair et de sang, mais sa chair et son sang n'ont aucune ressemblance avec ceux des créatures. II a des organes, des sens, et, par conséquent, les êtres humains peuvent parvenir jusqu'à Lui. Les êtres qui lui sont chers reçoivent sa visite.

Une troisième catégorie de Mochabbiha, à l'exemple des Karamïa (disciples d'Abdallah ben Kiram), prétendaient que Dieu est assis sur un trône placé au-dessus des Cieux, mais qu'étant susceptible de mouvement , il peut descendre au milieu des créatures. Ils ne partagent pas les mêmes idées sur le point de savoir si Dieu occupe tout le trône ou une partie seulement. Les uns sont affirmatifs sur la première version, les autres sur la deuxième.

Les prophètes n'échappèrent pas, non plus, à la controverse d'après une classe de Mochabbiha, le don de la prophétie est inné chez les prophètes : ce n'est  pas Dieu qui le leur accorde en leur faisant les révélations qu'ils transmettent aux mortels. La révélation, les miracles, la piété, sont l'oeuvre de Dieu. Les Mochabbiha admettent, également, la pluralité des imams. 'Ali et Moaouia auraient pu, d'après eux, exercer le pouvoir à la même époque.

.


Dictionnaire Religions, mythes, symboles
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2006. - Reproduction interdite.